Vos services Vos élus Vos sorties
AccueilLoisirs, TourismeDécouvrir la Seine-MaritimePortraitsJulien Batard

Julien Batard

Retour

Julien Batard chasseur d'orages

Aussi rapide que l'éclair quand il s'agit de courir après les orages, Julien Batard est un passionné des phénomènes climatiques extrêmes qu'il dompte au fond de son viseur.

Électrique.
Quand d'autres rêvent d'un petit coin de ciel bleu, Julien Batard, lui, préfère guetter les colères du ciel. « Si ça commence à ressembler à un chou-fleur, c'est que l'orage n'est plus très loin… »
Qu'importe alors l'activité du moment et tant pis pour les copains, si le temps se gâte, Julien Batard est déjà dans sa voiture, prêt à mitrailler : « un orage, ça n'attend pas ! ».
Sans hésiter, il enfile les kilomètres, jusqu'à 6 000 par an rien que pour aller traquer les ciels et parfois en vain. « Car c'est ça le plus dur, être au bon endroit, au bon moment.

C'est tout petit, un orage, pas plus de 15 km sur 15, qui file à la vitesse de 70 km/h ». Via son téléphone portable, Julien Batard scrute donc les sites web, branché 24 heures sur 24 sur la météo en temps réel. Parfois c'est le coup de chance et le spectacle est grandiose.

Sur son PC défile un florilège. Des ciels vrillés, crémeux, dévorant l'espace, des horizons féroces et giflés d'éclairs. On dirait le Middle West, mais non, c'est bien la Normandie !
Avec ses usines, ses falaises, son lin couché au sol. Dans une ambiance de fin du monde, Julien Batard s'est offert le luxe de composer ses paysages.

« Mon rêve serait un jour de capturer le point d'impact », mais il a beau poursuivre de son viseur la foudre capricieuse, celle-ci frappe toujours sans prévenir. Tout de même, avez-vous peur parfois ? brûle-t-on de lui demander « Enfant, j'étais terrorisé », convient-il, évoquant, encore vif, ce 11 juin 1993 où une violente tempête a sinistré sa maison de Notre-Dame-de-Gravenchon.
Depuis, oui, il admet bien quelques frayeurs mais la peur s'est muée en fascination. « C'est avant tout un beau spectacle », pense-t-il. Dix ans déjà que Julien Batard fait des photos d'orages, dix ans à attendre que le coup de foudre lui tombe du ciel.

Avec sa bible sous le bras : Traqueurs d'Orages d'Alex Hermant, le cadeau de ses 20 ans. Et pour ses 30 ans ? : « Je crois que les copains vont se cotiser ». Sans rancune pour ces soirées expédiées pour cause de météo, ils lui préparent un voyage de rêve qui le fait déjà grimper sur son petit nuage : une partie de chasse aux tornades aux États-Unis…