Vos services Vos élus Vos sorties
AccueilLoisirs, TourismeDécouvrir la Seine-MaritimePortraitsLa fanfare de la Vashfoll

La fanfare de la Vashfoll

Retour
Publié : Il y a 4 ans

La fanfare de la Vashfoll

On les croise parfois dans les rues de Rouen, sur le parvis de la cathédrale, au pied du Gros horloge. Toutes musiques dehors. La fanfare universitaire de la Vashfol donne de la voix et du piston. Elle vient de sortir son troisième CD.Ça souffle, ca beugle, ca remue les anches, un coup de saxo par ci, une envolée de pavillons par là. Depuis les sous-sols de la faculté de médecine de Rouen, l'air chaud monte. C'est la Vashfol qui s'emballe, se déchaîne jusqu'à la crise d'hystérie. Les soubasophones grondent, les tubas tempêtent, les trompettes gigotent, les trombones coulissent. Sorti du bois il y a 7 ans, ce troupeau de vaches enragées s'est fait un nom dans le pré carré des fanfares universitaires. Décrochant même une troisième place, sur un “arrangement des Doors” au concours national des fanfares universitaires de Tours de juillet 2006. Et depuis peu, une compilation de ses tubes est venue nourrir un troisième CD en forme de camembert et “moulé à la bouche”, comme il se doit.

Défouloir musical
À l'origine, la fanfare est née d'un petit groupe d'étudiants en santé plus fêtards que musiciens dans l'âme ; puis sont venus les copains, puis les copains des copains… Aujourd'hui, la fanfare compte une quarantaine de joyeux drilles, pour la plupart étudiants en médecine, pharmaciens, infirmiers, etc. Mais aussi quelques recrues échappées des beaux-arts, de la musicologie ou même de la géologie. Chaque mercredi soir c'est répétition générale, dans le parking déserté de la fac transformé en défouloir musical. Une, deux mesures : la batterie a donné le tempo et tout le monde suit. «On peut improviser, répéter des standards, ou des morceaux de notre propre composition », explique Victoria Mulot. Rentrée il y a à peine plus d'un an et déjà présidente, Victoria Mulot jouait avant du violon et désormais du trombone : « ça vient tout seul, on apprend en regardant les autres». Certains même n'ont jamais touché un instrument, « on travaille à l'oreille ! ». L'effet de groupe l'emporte, l'énergie est contagieuse, l'allure festive. Dans les rues de Rouen, la petite équipe bruyante et colorée laisse toujours dans son sillage de mystérieuses poussées de fièvre ; et au pied levé vient jouer les boute-en-train, injectant sa dose d'adrénaline contre la morosité ambiante : «En plus des manches » – traduisez petite prestation pour le plaisir devant un public médusé – « nous avons aussi des contrats », poursuit Victoria Mulot. Les fêtes de villages, les matchs de foot, les festivals, les rencontres associatives, etc. « Autant d'occasions qui permettent à l'association de rentrer un peu d'argent pour acheter de nouveaux instruments ». Et faire encore monter la sauce ! D'années en années, le calendrier se remplit un peu plus : prochaine date prévue, le 3 novembre au Havre pour le départ de la transat Jacques Vabre ; après la traditionnelle petite tournée pré-rentrée qui aura conduit cette année les fanfarons en Croatie et laissera une fois de plus le souvenir « d'un accueil si chaleureux du public ». À croire que partout, où elle passe, la Vashfol fait un effet bœuf.

Association la Vashfol, Faculté de médecine de Rouen 22 boulevard Gambetta 76183 Rouen Tel. 06 30 75 70 76 e-mail : vashfol@vashfol.fr ou http://www.vashfol.fr. En vente : CD de la Vashfol, fanfare rouennaise Moulé à la bouche.