Vos services Vos élus Vos sorties
AccueilLoisirs, TourismeDécouvrir la Seine-MaritimePortraitsSon nom est Konu, artiste graffeur

Son nom est Konu, artiste graffeur

Retour

Son nom est Konu, artiste graffeur

Donnez-lui un mur, quelques bombes de couleurs et il vous refait le monde.Expression: Si Konu garde toujours une bombe à la main, c'est d'abord pour laisser exploser les couleurs, les formes et son imaginaire d'artiste avec, au final, un message de paix. Konu est un graffeur ! Tombé dans la marmite du hip-hop dans les années quatre-vingt, le petit gars de Sarcelles fait ses gammes comme de nombreux gamins de banlieue à l'époque. C'est l'âge d'or du “tag” et Konu s'amuse dans le métro, station Mairie de Montreuil, rendez-vous quai de la gare. Pour lui, c'est déjà plus qu'une attitude ou un simple mode d'expression contestataire. Konu sent vibrer en lui la fibre artistique. C'est la naissance d'une vocation.

Expériences: Il franchit une à une les étapes : études d'arts plastiques, détour par les décors de théâtre à l'Opéra Bastille (excusez du peu…), et puis avec la maturité, Konu lâche le lettrage, le tag pur et dur pour se mettre à créer des personnages. Il glisse doucement vers la peinture et la fresque mais toujours à la bombe. Il voyage aussi pour nourrir son inspiration, pour expérimenter d'autres espaces. Il y aura la Sicile, Cuba, la Suisse, la Polynésie.

Reconnaissance: Depuis trois ans maintenant, il vit à Dieppe, un petit appartement près du port. « J'avais envie de mer ». Parmi ses dernières créations, une peinture murale à la maison Jacques Prévert de Dieppe. Une oeuvre totémique, des personnages tout en rondeur, un univers qui lui ressemble. Son rêve ? « Une façade ! Une grande et belle façade d'immeuble ou de maison pour moi tout seul ». Mais pour ça, il faudrait en finir aussi avec les a priori sur les graffeurs. Alors Konu doit encore aller se battre contre les moulins à vent de la bonne conscience collective. « J'aimerais être plus reconnu pour ce que je donne. En finir une bonne fois avec l'étiquette de graffeur-voyou de banlieue qui dégrade les lieux publics même si je n'ai pas envie de couper avec les terrains vagues parce que c'est ma culture et mon plaisir. » Du coup, Konu regarde du côté des galeries. Un autre univers à conquérir…À suivre !

Infos : Konu – 06 88 88 19 15 – konu@hotmail.fr