smartphones infos informations
 

PRATIQUE

PLUS DE SITES

INFOS MOBILES

Nos actions > Loisirs > Itinéraires cyclables > Véloroute du Lin

Véloroute du Lin

Publié le 23/02/2015
Véloroute du Lin

Un itinéraire multirandonnée
La Véloroute du Lin est un itinéraire multirandonnée d’environ 80 km, entre Dieppe et Fécamp, parallèle à la Véloroute du Littoral.
Il s’agit majoritairement d’un aménagement de type « voie verte » qui conformément au Code de la Route, est une route exclusivement réservée à la circulation des véhicules non motorisés (piétons, cyclistes, rollers, personnes à mobilité réduite, ...). Cet itinéraire constituera donc, à terme, une alternative à la Véloroute du Littoral en offrant aux usagers un itinéraire plus sécurisé (site propre essentiellement) et topographiquement plus plat.
La Véloroute du Lin est scindée en plusieurs sections dont certaines sont déjà réalisées et d’autres en cours de réalisation. Elle empruntera majoritairement l’ancienne voie ferrée.

On distingue 5 sections :
1 - Entre Pourville-sur-Mer et Petit-Appeville, l’itinéraire de 3 km longe la RD 153 en site propre sur des terrains appartenant au Département de Seine-Maritime et à la commune d’Hautot-sur-Mer. Ces travaux ont été terminés en 2013.
2 - Entre Petit-Appeville et Offranville, l’itinéraire emprunte l’emprise de l’ancienne voie ferrée. Cette section de 5 km est opérationnelle depuis 2003.
3 - Entre Offranville et Saint-Pierre-le-Viger, l’itinéraire emprunte donc l’ancienne voie ferrée. Cette section de 18 km, objet de l’inauguration, est en cours d’achèvement.
4 - Entre Saint-Pierre-le-Viger et Saint-Vaast-Dieppedalle, le tracé sera réalisée par un simple jalonnement sur des voies à faible trafic sur près de 18 km, la voie ferrée étant encore en activité et la réalisation d’un aménagement en site propre de type voie verte serait trop impactant pour la profession agricole (acquisitions foncières très importantes). La mise en place de la signalisation ne nécessite aucune procédure particulière et pourra donc être réalisée rapidement.
5 - Entre Saint-Vaast-Dieppedalle et Fécamp, à l’instar de ce qui est en cours de réalisation entre Offranville et Saint-Pierre-le-Viger, l’emprise de l’ancienne voie ferrée servira à la réalisation de cette voie verte sur près de 30 km.

La section entre Offranville et Saint-Pierre-le-Viger
D’une longueur de 18 km, cette section reprend essentiellement l’ancienne voie ferrée. Elle traverse les dix communes suivantes :

  • Offranville
  • Ouville-la-Rivière
  • Ambrumesnil
  • Saint-Denis-d'Aclon
  • Avremesnil
  • Gueures
  • Brachy
  • Luneray
  • Gruchet-Saint-Siméon
  • Saint-Pierre-le-Viger

Deux courtes déviations permettent de contourner deux entreprises en activité, à Luneray (silos) et à Ouville-la-Rivière (usine).

L’infrastructure se compose d’une bande de 3 mètres revêtue en enrobé permettant le cheminement des cyclistes, mais également des piétons, des rollers et des personnes à mobilité réduite.

Des carrefours balisés et sécurisés. Les 19 traversées de route de cette section ont fait l'objet d'aménagements spécifiques afin d'assurer la sécurité des usagers. Des plantations, des barrières, un marquage au sol et une signalisation appropriée avertissent les usagers circulant sur l’aménagement et les automobilistes de la proximité d’un carrefour.
12 aires de pique-nique ont été mises en place en bordure de la véloroute, avec aménagement paysagé et mobilier adapté afin de pique-niquer ou de se reposer. Des dispositifs de toilettes sèches et des stations de gonflage seront prochainement installés.
Quatre parkings arborés ont été réalisés avec un accès direct à la véloroute accessible aux personnes à mobilité réduite.

La voie ferrée désaffectée est située sur une pente douce et la gestion des eaux pluviales a déjà été préalablement gérée par la SNCF. Les ouvrages d’art et ouvrages hydrauliques nécessaires étaient déjà existants.
Le ballast existant a été maintenu en place et simplement aménagé pour y implanter une noue de 30 cm de profondeur permettant l’infiltration des eaux de ruissellement. L'enrobé mince qui permet le confort des usagers est implanté sur une grave bitumée. Le ballast est maintenu sur les accotements et constitue un corridor propice au déplacement de la faune.
Les travaux qui s’élèvent à 3 000 000 € TTC ont été financés à 100% par le Département de Seine-Maritime.

 

SEINEMARITIME.TV

Le Jardin du Mesnil

Jusqu’au 31 octobre, le Département de la Seine-Maritime met les jardins à l’hon…
Défi Géopixels
Département
de la Seine-Maritime
Hôtel du Département
Quai Jean Moulin, CS 56101
76101 ROUEN CEDEX
Tel : 02 35 03 55 55