Actualités Pour vous +servir Mon kit bioéthanol 76
Mon kit bioéthanol 76

Mon kit bioéthanol 76

Une tablette pour les nouveaux collégiens

©Julien Paquin
Le Département de la Seine-Maritime a souhaité doter les collégiens de tablettes numériques à leur entrée en 6e. Un outil pédagogique destiné à favoriser l’égalité des chances et la réussite éducative tout en réduisant la fracture numérique.

Le numérique fait partie du quotidien des jeunes générations. Il est aujourd’hui un outil complémentaire d’apprentissage, source de nouvelles pratiques. La réussite éducative étant l’une des priorités du Département, la collectivité a mis en place une politique forte du numérique pour favoriser l’égalité des chances au collège. 
 
La crise sanitaire a montré la nécessité d’avoir un équipement performant aussi bien en classe qu’à domicile. Après avoir lancé en 2016 l’espace numérique de travail Arsene76, le Département passe à l’étape suivante en fournissant dès septembre 2022 une tablette individuelle à tous les collégiens entrant en 6e. Leurs enseignants sont également équipés. Les élèves conserveront cet outil jusqu’en classe de 3e.

Avancée de la distribution

Ressources élèves et parents

Ressources enseignants - principaux - collèges

Kit communication à télécharger

Une tablette pour tous les collégiens de 6e

La tablette, c'est perso

Tablette volée, tablette désactivée

Autres Téléchargements

Foire aux questions


Questions générales

  • 1. Quels sont les élèves concernés par ce dispositif ?
  • Tous les élèves des collèges publics de Seine-Maritime, qui entreront en 6ème à la rentrée de septembre 2022, seront équipé d’une tablette individuelle, sous forme de prêt, pour la durée de leur scolarité en collège. Les élèves de 5ème, 4ème et 3ème des classes ULIS seront également équipés afin d’assurer une cohésion au sein de la classe ULIS. Dans les SEGPA 48, les élèves de 5ème (qui partagent leur classe avec les élèves de 6ème) seront également équipés.
  • 2. En dehors des élèves de 6ème, quelles seront les personnes équipées de tablettes ?
  • Tous les enseignants de collège (dont les professeurs documentalistes), les principaux, les principaux-adjoints et les directeurs de SEGPA seront équipés d’une tablette individuelle pour la rentrée scolaire de septembre 2022.
  • 3. Les Conseillers Principaux d’Éducation (CPE), les Assistants d’Éducation (AED), les Accompagnants des Élèves en Situation de Handicap (AESH) seront-ils équipés ?
  • Le projet vise prioritairement les personnels enseignants qui mobiliseront ces équipements en classe pendant les cours. Chaque collège disposera de tablettes supplémentaires qui pourront être mobilisées par les personnels non dotés individuellement et qui en feraient un usage en faveur des apprentissages des élèves, par exemple lors des permanences. Ainsi, les personnels CPE, AED et AESH pourront avoir recours à ces équipements.
  • 4. Pourquoi le choix s’est-il porté sur des tablettes ?
  • Entre tablettes et ordinateurs portables, ces derniers auraient été plus pratiques d’utilisation.
    Cependant pour le collège, la tablette est un outil :
    - plus simple à mobiliser en classe,
    - plus facile à prendre en main pour un élève de collège,
    - plus facile à sécuriser et à administrer à distance,
    - qui favorise davantage le travail de collaboration et de création,
    - qui a plus d’autonomie qu’un PC standard,
    - qui est plus léger.
  • 5. Quel type de tablette a été choisi ?
  • Le matériel prêté est composé d’une tablette et de ses écouteurs (d’une capacité de 64 Go pour les collégiens et de 256 Go pour les enseignants, une coque de protection, une housse de protection et un chargeur). 
  • 6. La tablette pourra t-elle être utilisée au collège et à la maison ?
  • La tablette est mise à la disposition des élèves, de la 6ème à la 3ème, afin d’en favoriser l’usage au collège mais également au domicile. Un examen particulier sera réservé aux situations de collégiens quittant définitivement le département de la Seine-Maritime avant la fin de leur 3ème.
  • 7. Est-ce que les tablettes seront fournies avec des protections ?
  • Les tablettes ont été sélectionnées notamment au regard de leur robustesse. Elles seront fournies avec une coque et une housse de protection. Il conviendra de les transporter systématiquement dans cette housse.
  • 8. Quand se déroulera la distribution des tablettes aux élèves ?
  • Les distributions s’étaleront de la mi-septembre aux vacances de la Toussaint 2022, les lundi, mardi, jeudi, vendredi en fin de journée. Les horaires seront communiqués aux familles par le collège.
    La présence d’un parent sera indispensable pour récupérer la tablette après la signature de la convention. Sans présence d’un parent, l’élève ne pourra pas repartir avec l’équipement.
  • 9. Une caution sera-t-elle demandée aux parents ?
  • Il n’est pas prévu de caution dans le cadre du prêt des tablettes aux élèves. Les élèves et leurs responsables légaux seront engagés par la convention qu’ils auront signée à la remise de la tablette en 6ème. Il n’est pas demandé de souscrire une assurance spécifique pour l’équipement.
  • 10. Une tablette sera-t-elle allouée à un élève qui bénéficie déjà d’un ordinateur (aménagement PAP) ?
  • L’ensemble des enfants de 6ème bénéficiera du prêt de tablette. Il s’agit d’un outil de travail en classe en premier lieu et il conviendra donc que l’ensemble des enfants d’une même classe soient équipés.
  • 11. Quid des enfants qui arrivent en 6ème en cours de scolarité en 2022-2023, parfois d’autres départements ?
  • Les élèves arrivant en cours d’année se verront remettre un équipement dans les meilleurs délais possibles. Il conviendra que l’établissement en informe le Département dans les meilleurs délais.
    En cas de changement de collège tout en restant en Seine-Maritime, l’utilisateur conservera son matériel. Ce changement d’établissement devra cependant être signalé afin de tenir à jour l’inventaire.
  • 12. Les parents pourront-ils refuser la tablette ?
  • Les parents pourront bien entendu refuser de signer la convention de prêt. Dans un tel cas de figure, leur enfant ne bénéficiera pas du prêt. Cependant, dans cette situation, l’élève pourrait se retrouver en difficultés lors de l’usage en classe.
  • 13. Pourquoi des claviers n’ont-ils pas été prévus ?
  • Les travaux du groupe de travail ont conclu qu’il n’était pas nécessaire d’équiper les enfants de clavier, les productions écrites qui pourraient être réalisées par les élèves sur l’outil restant assez limitées. Le retour d’expériences d’autres départements vient confirmer ce choix.
  • 14. Quelle sera la durée de chargement des batteries des tablettes ?
  • Le temps de charge complet sera d’environ 4 heures. L’autonomie de fonctionnement est quant à elle estimée à 10 heures. Il sera essentiel que les enfants viennent au collège avec leur équipement chargé.
  • 15. Qui gardera la tablette pendant l’été ?
  • La tablette sera conservée par le collégien de son entrée en 6ème, pendant les années scolaires qui suivent, pendant l’ensemble des périodes correspondantes de vacances scolaires, jusqu’à la fin de son année de 3ème.
  • 16. Le temps passé sur les écrans
  • De nombreux orthophonistes et de façon générale, les neurosciences préconisent d’être vigilant sur le temps passé sur les écrans. Au domicile ou en classe, l’usage de la tablette sera ponctuel, car la tablette ne pourra pas être utilisée à d’autres fins que le collège. En classe, l’utilisation ne sera pas non plus permanente : il s’agit d’un outil complémentaire devant permettre de diversifier les apprentissages et de faciliter l’enseignement. Ainsi, les modes d’apprentissages « classiques » (cahiers, stylos…) perdureront. Afin de limiter le temps passé sur les écrans, la tablette sera inutilisable au-delà de 21h00, jusqu’à 7h00 le lendemain.
    A noter que le système des tablettes propose une fonctionnalité de d’ajustement automatique des couleurs de l’écran pour passer à des tons plus chauds du spectre lumineux, atténuant ainsi la lumière bleue.
  • 17. Que deviendront les tablettes après la 3ème ?
  • La tablette accompagnera l’élève jusqu’en 3ème après quoi il est prévu qu’elle soit formatée et confiée à un nouvel élève. 


Questions techniques

  • 18. Les tablettes seront-elles bridées ?
  • L’équipement est strictement destiné à des usages éducatifs et pédagogiques. Les collégiens auront accès à un « store collégien » et ne pourront pas télécharger d’applications autres que celles définies avec le corps enseignant et mises à disposition dans le « store ». L’accès au web sera configuré par le réseau du collège : blocage de contenus, sites non accessibles, ou bien, accès autorisés à Arsène76, au réseau CANOPÉ, à la bibliothèque numérique des collégiens, Livre&vous (bibliothèque numérique des collégiens accessible depuis Arsene76).
    Dans l’enceinte des établissements et durant le temps scolaire l’usage des tablettes sera soumis au règlement intérieur du collège. En complément, un contrôle parental permettra également aux parents d’aller au-delà des restrictions générales, par exemple pour limiter les plages horaires de connexion hors temps scolaire. Sur le temps extrascolaire, les usages relèveront de la responsabilité des responsables légaux des élèves concernés ou des personnels équipés. 
  • 19. Quid du WiFi ?
  • Le déploiement de ces équipements mobiles implique la mise à niveau de la couverture WiFi des collèges. Le Département a ainsi équipé tous les collèges de bornes WiFi conformes à la réglementation européenne et selon un plan de couverture permettant d’en optimiser l’utilisation. Les chefs d’établissement auront la possibilité d’activer ou de désactiver ces bornes en fonction des besoins. La tablette est paramétrée pour reconnaitre ce réseau WiFi sécurisé et s’y connecter automatiquement. Cela reste « transparent » pour l’élève.
  • 20. Y aura-t-il une traçabilité des tablettes dans le collège ?
  • Grâce à l’inventaire et au code barre permettant son identification, il sera possible savoir quelle tablette appartient à qui, le numéro de série de la tablette étant associé à son bénéficiaire. Chaque tablette demande un code d’accès avant usage est sera propre à chaque élève ou utilisateur. Une application permettra à l’enseignant de vérifier que l’ensemble des élèves de sa classe est bien connecté. 
  • 21. Est-ce que les tablettes seront géolocalisables ?
  • La géolocalisation sera activable uniquement en cas de vol ou de perte de la tablette afin de permettre de la retrouver. En dehors de ces évènements, la tablette ne sera pas géolocalisée.
  • 22. Comment se feront les mises à jour de sécurité du système d’exploitation et des applications ?
  • Les mises à jour se feront de manière automatique via un réseau WiFi. Le déclenchement de ces mises à jour sera contrôlé de façon à ne pas perturber les usages en classe.
  • 23. Qui assure la maintenance des tablettes ?
  • Le Département de la Seine-Maritime assurera la maintenance des équipements pendant toute la durée de la mise à disposition des tablettes. Dans ce cadre, les familles, les collégiens et les personnels auront accès à un service spécifique pour signaler les difficultés rencontrées.
  • 24. Éléments environnementaux de l’iPad
  • Le boîtier de l’iPad est constitué d’aluminium 100 % recyclé, 92% de ses emballages viennent de fibres de bois recyclées ou de sources écoresponsables. 
    L’émission carbone (CO2) du cycle de vie de l’IPad est significativement en dessous de celle d’un ordinateur portable.
    L’IPad utilise un logiciel et des composants économes en énergie qui gèrent intelligemment la consommation d’énergie. 
    L’IPad se situe 63% en dessous de la norme Energy Star pour la consommation d’énergie. Le label Energy Star, représenté par un logo, est attribué aux produits qui consomment moins d’énergie.


Organisation au sein des collèges

  • 25. Qui sera le référent tablettes au sein du collège ? 
  • La désignation du référent tablettes du collège relève de l’établissement dans le cadre de son autonomie pédagogique. Le Référent pour les ressources et usages pédagogiques numériques (RRUPN) pourrait ne pas être référent tablettes. En effet, la réglementation prévoit que le rôle du RRUPN peut se limiter à celui d’interface entre les utilisateurs locaux et l’assistance et de gestion des applications. Toutefois, l’intérêt du dispositif en lien direct avec les objectifs de la mission du RRUPN incite les chefs d’établissement à souhaiter leur confier cette mission, dans une démarche à partager avec eux. 
  • 26. Qui gère l’inventaire des tablettes ?
  • Lors de leur distribution, les tablettes feront l’objet d’un inventaire, géré par le Département de la Seine-Maritime. Cet inventaire comportera le numéro de série de la tablette associé à son bénéficiaire (le collégien par exemple). Le suivi global sera assuré par le Département. Il sera demandé au collège d’informer le Département de toute évolution : collégien changeant d’établissement, arrivée d’un nouvel élève dans l’établissement par exemple.
  • 27. Quelle traçabilité des tablettes dans le collège ?
  • Grâce à l’inventaire et au code barre permettant son identification, il sera possible savoir quelle tablette appartient à qui, le numéro de série de la tablette étant associé à son bénéficiaire. Chaque tablette demande un code d’accès avant usage est sera propre à chaque élève ou utilisateur. Une application permettra à l’enseignant de vérifier que l’ensemble des élèves de sa classe est bien connecté.
  • 28. Quel lien avec Arsene76 ?
  • L’Espace Numérique de Travail, Arsene76, sera accessible avec les tablettes en lien web et depuis la nouvelle application mobile. Les utilisateurs d’Arsene76 retrouveront toutes les informations de leur espace numérique de travail (vie scolaire, messagerie, documents partagés…). 
  • 29. Tablette non rechargée
  • Au même titre que les élèves doivent venir en cours avec leurs affaires pour travailler (livres, cahiers, stylos...), ils devront veiller à ce que la tablette soit chargée afin de leur permettre de participer à la séquence pédagogique prévue par l’enseignant. Si leur équipement n’est pas chargé, ils devront suivre les séquences avec un camarade. Chaque établissement pourra décider dans son règlement des conséquences pour l’élève d’une telle situation. 


Aspects pédagogiques

  • 30. Quels sont les bénéfices pédagogiques d’une tablette pour la scolarité des élèves ?
  • De manière générale, l’usage d’outils mobiles permet de développer l’engagement actif des élèves dans leurs apprentissages et de favoriser la créativité et la production de contenus multimédias.
     
    OBJECTIFS PÉDAGOGIQUES ILLUSTRÉS PAR DES EXEMPLES D’USAGES RECENSÉS PAR L'ACADÉMIE :
     
    Favoriser le travail personnel de l'élève
    Dans la classe :
    - activités différenciées du point de vue des ressources, des consignes et/ou des productions réalisées par les élèves
    - utilisations ponctuelles pendant la séance : prendre des photos pour rendre compte d’un TP, écouter un fichier audio à son rythme, consulter un site web
    Hors la classe :
    - dispositif “devoirs faits” (Jules, ENT…)
    - travail demandé aux élèves (classe inversée, consultation de l’ENT, activités de mémorisation)
    Dans et hors la classe :
    - accès à des ressources (audio, vidéo, 3D) et manuels numériques
     
    Faciliter le travail en groupe et la collaboration
    Dans la classe :
    - fonctionnement en ateliers
    - consultation autonome de ressources
    - utilisation d’outils collaboratifs
    - répartition des tâches au sein d’un groupe, facilitée
    - partage et projection simplifiés des productions des élèves
    Hors la classe :
    - sorties scolaires (compte-rendu multimédia, carnet de voyage, consultation de ressources)
    - projets culturels (multiplicité des supports de production)
     
    Développer une école inclusive
    Adaptation, différenciation :
    - utilisation de la réalité augmentée (oralisation d’une consigne...)
    - applications spécifiques (Logiral pour ralentir la vidéo, dictée vocale...)
    Remédiation, consolidation, approfondissement :
    - exercices individualisés et/ou autocorrectifs
     
    Développer les compétences orales
    - enregistrement simplifié et régulier
    - écoute autonome
    - webradio / webTV
     
    Évaluer avec rétroaction immédiate
    - en début de séance (réactiver des notions)
    - en cours de séance (bilan d’étape, vérifier la bonne compréhension)
    - en fin de séance (faire le point sur les notions vues au cours de la séance, questionnement individualisé sur les difficultés rencontrées)
  • 31. Quel est le choix des logiciels ?
  • Le socle applicatif fait l’objet d’un groupe de travail, ainsi, les tablettes sont configurées avec un ensemble d'applications, permettant la très grande majorité des usages. Ce socle a été défini par la Délégation Régionale Académique au Numérique Éducatif (Rectorat), notamment au regard de leur expérience sur des projets similaires.
    À la suite, les établissements pourront ajouter des applications en fonction des besoins éducatifs.
  • 32. Contrôle de l’accès à certains sites et certaines applications : quelle gestion ? quels droits ?
  • Au sein des établissements, les contrôles d’accès sont identiques à tous les équipements numériques des collèges. Les tablettes seront de plus configurées pour renforcer la sécurité. Notamment les élèves ne pourront pas installer d’applications autres que celle autorisées par les enseignants.
  • 33. Les enseignants seront-ils obligés d’utiliser ce matériel avec les élèves ?
  • Les équipements fournis aux élèves sont mobilisés par l’enseignant, dans la classe et hors la classe, lorsque celui-ci estime qu’ils constituent une plus-value pour les apprentissages des élèves. Dans ce cadre, il ne peut s’agir d’imposer à un enseignant l’usage des équipements mais bien entendu, les formations qui seront mises en œuvre ont vocation à favoriser de nouvelles pratiques pédagogiques qui utilisent le numérique.
  • 34. Quel avenir pour les salles informatiques des collèges ? 
  • Il n’est pas envisagé de supprimer les salles informatiques ni les autres ordinateurs du collège. En effet, à ce stade, seuls les 6èmeseront équipés de tablettes, les salles informatiques continueront à être utilisées pour les autres niveaux. C’est uniquement lorsque l’ensemble des élèves d’un collège sera équipé qu’il conviendra de mener une réflexion commune sur le niveau de déploiement des postes fixes.
  • 35. Les tablettes pourront-elles servir d’appareil photos ?

  • Faire une photo en classe, faire une vidéo pose la question du droit à l’image de celles et ceux qui seraient photographiés ou filmés. La charte d’usage au numérique doit être annexée au règlement intérieur des collèges. Elle est expliquée et disponible à partir du site internet de l’académie de Normandie qui met une application spécifique à disposition. Les collèges devront adapter la charte des usages du numérique aux usages de ce nouvel équipement. À noter également que les professeurs pourront depuis leur équipement bloquer les tablettes des élèves ou bien désactiver les fonctions de caméra, de navigation web…
  • 36. Comment se fera le changement de niveau de classe et des outils nécessaires aux élèves ?
  • Les tablettes seront dotées d’applications et auront accès à un store applicatif et de ressources pédagogiques. Ces ressources seront différenciées et adaptées selon le niveau de classe.


L'accompagnement du projet

  • 37. La formation des enseignants
  • La Délégation Régionale Académique au Numérique Éducatif organisera et assure un parcours de formation adapté pour les enseignants. Il vise la maîtrise de l'outil et de ses usages pédagogiques afin de pouvoir l’intégrer progressivement à leur pratique professionnelle quotidienne. Le Département de la Seine-Maritime organisera également des formations de prise en main de l’outil. En complément, des tutoriels seront disponibles. 
  • 38. La formation des parents et des collégiens
  • Les parents auront accès à des webinaires (formation en ligne). Ces webinaires auront pour vocation de faciliter la prise en main des tablettes et d’en comprendre les principales fonctionnalités. De la documentation en ligne sera également disponible. Les élèves quant à eux apprendront à manier les tablettes au fil des séquences pédagogiques. 
    En outre, des conseillers numériques du Département organiseront des sessions d’information à partir de septembre 2022, sur tout le territoire, afin d’accompagner les parents qui le souhaitent, à la prise en main de l’IPad et répondre aux questions que ces nouveaux usages peuvent amener.


Dégradation, vol, perte

  • 39. Comment gérer les vols et dégradations des tablettes ?
  • Les tablettes ont été sélectionnées notamment au regard de leur robustesse. Elles seront fournies avec une coque et une housse de protection. Les utilisateurs s’engageront à prendre soin du matériel qui leur est remis et à respecter les précautions d’utilisation du constructeur : à titre d’exemple la tablette devra toujours être transportée dans sa housse de protection. En cas de dégradation, de vol ou de perte de la tablette, la réparation ou le remplacement du matériel dépendra de l’examen de chaque situation. Les tablettes sont équipées d’un dispositif de blocage en cas de vol. Ainsi, elles ne seront d’aucune utilité si elles sont volées. De plus, elles seront géolocalisables et par conséquent faciles à retrouver. 
  • 40. Les tablettes seront-elles protégées contre les piratages ?
  • Oui, les tablettes sont mises à disposition dans une configuration prédéfinie qui embarque un ensemble de dispositifs de sécurité. Toute reconfiguration en dehors de ce cadre est impossible.
  • 41. Quelle sera la responsabilité de l’élève en cas de dégradation, de vol ou de perte de la tablette ?
  • En cas de dégradation, de vol ou de perte de la tablette, la réparation ou le remplacement du matériel dépendra de l’examen de chaque situation. Les tablettes sont équipées d’un dispositif de blocage en cas de vol. Ainsi, elles ne seront d’aucune utilité si elles sont volées. De plus, elles seront géolocalisables et par conséquent faciles à retrouver.
    La responsabilité de l’élève sera déterminée par l’examen de chaque situation en fonction notamment de la bonne utilisation de la tablette. Tout sinistre devra être déclaré sans délai selon une procédure qui sera communiquée lors de la remise des équipements. La déclaration de sinistre permettra de déclencher le blocage de la tablette et sa géolocalisation. Une importante communication préventive sera réalisée lors de la distribution, sur ce sujet. Les élèves et leurs responsables légaux signeront une convention lors de la remise de la tablette par laquelle ils s’engageront à prendre soin de l’équipement qui leur est remis. 


Divers / Données personnelles

  • 42. Des manuels numériques sont-ils prévus ?
  • La fourniture des manuels scolaires est indépendante de la mise à disposition des tablettes. Il s’agit d’une compétence de l’éducation nationale et d’un choix des établissements. Un établissement le décidant pourra déployer ses manuels scolaires sur les tablettes.
  • 43. Quelle finalité ont les données personnelles traitées dans le cadre du projet ?
  • Dans le cadre du projet, des données personnelles vont être collectées : Nom, Prénom, Adresse, n° téléphone, adresse mail, collège d’affectation, n° série, etc…
    Ces données ont pour finalité de traitement, l’assistance et la maintenance des tablettes, le suivi et l’affectation des équipements, la sécurisation du réseau, la messagerie, la gestion des annuaires, etc…
  • 44. Combien de temps seront conservées les données personnelles collectées ?
  • Les données seront conservées le temps que l’élève sera présent dans l’établissement, ou moins en cas de restitution prématurée ou si l’élève quitte le collège en cours d’année.
  • 45. Comment sont déclarées et protégées les données ?
  • Le traitement des données fait l’objet d’une étude de conformité à la Règlementation Générale de Protection des Données (RGPD) menant à une inscription au registre informatique et libertés du Département de la Seine-Maritime.
  • 46. Que faire pour consulter ou modifier les informations me concernant ?
  • Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée, l’utilisateur bénéficie d’un droit d’accès, de rectification, d’opposition pour des motifs légitimes, d’un droit de ne pas faire l’objet d’une décision automatisée et d’un droit de limitation aux informations qui le concernent, qu’il peut exercer en s’adressant à Monsieur le Délégué à la protection des données – Hôtel du Département – Quai Jean Moulin – CS56101 - 76100 ROUEN Cedex, ou par mail à dpo@seinemaritime.fr.