Actualités Pour vous +servir Lire à la plage
Lire à la plage

Lire à la plage

Le Projet Alimentaire Territorial

©Archives Dpt 76 - Alan Aubry

À travers le Projet Alimentaire Territorial, voté le 10 décembre 2020 le Département de la Seine-Maritime a pour objectif d’apporter des produits issus de l’agriculture locale dans les restaurants collectifs dont il est en charge.

Le Projet Alimentaire Territorial prévoit que d’ici 2025, les usagers de la restauration collective publique auront dans leurs assiettes 50 % de produits de qualité et durables, dont au moins 20 % de produits biologiques.

Améliorer l’alimentation de tous les habitants

Alliant économie, environnement et social, le Projet Alimentaire Territorial s’articule en 9 enjeux qui se déclinent en 28 actions.

Depuis le 1er janvier 2021, une expérimentation est menée à la cuisine centrale du collège Pablo Picasso. Outre la restauration dans les collèges, ces actions visent à améliorer l’alimentation de l’ensemble des habitants de la Seine-Maritime, et notamment celle de publics et structures ciblés : établissements du secteur habilité en protection de l’enfance, personnes âgées et handicapées en perte d’autonomie, foyers les plus modestes…

Le Département entend accentuer la politique agricole en ce sens, poursuivant par ailleurs sa participation au développement et à la structuration des circuits courts. La lutte contre le gaspillage alimentaire s’inscrit également dans cette démarche partenariale associant de nombreux acteurs du territoire.

Les enjeux du PAT

  • Offrir aux collégiens une alimentation durable répondant aux dispositions de la loi EGalim
  • Accentuer une politique agricole en faveur d’une alimentation durable et de qualité
  • Permettre l’accès aux ressources produites sur le territoire en participant au développement et à la structuration des circuit-courts
  • Favoriser la transition écologique par la prévention du gaspillage alimentaire et la gestion des déchets des activités de restauration
  • Consommer des produits locaux de qualité et répondre aux dispositions de la loi EGalim au sein du restaurant administratif
  • Intervenir en faveur de l’alimentation durable au sein des établissements du secteur habilité en protection de l’enfance
  • Agir sur la nutrition et l’alimentation dans le cadre de la perte d’autonomie des personnes âgées et handicapées
  • Poursuivre son engagement dans la lutte contre la précarité alimentaire
  • Communiquer, sensibiliser, associer et fédérer les acteurs du territoire autour des questions alimentaires

ET AUSSI

Déjà engagé en faveur des circuits courts, le Département de la Seine-Maritime propose aux chefs de restauration collective de s’approvisionner auprès des producteurs locaux référencés sur la plateforme Agrilocal.

Mon Panier 76 : le Département a lancé l’application sur laquelle chacun peut identifier le producteur local le plus proche de chez lui.