Actualités Pour vous +servir Covid-19 : Point de situation
COVID-19 : point de situation
Covid-19 : Point de situation

Covid-19 : Point de situation

Les aides à l'amélioration de l'habitat

©Marceau Bellenger

En proposant des aides pour l'amélioration de l'habitat, le Département joue un rôle clé en matière de lutte contre l'habitat dégradé et énergivore. 

L'aide "Habitat digne"

Cette aide est réservée aux logements qui ont fait l’objet d’un rapport validé par l’Agence régionale de Santé ou le Service Communal d’Hygiène et de Santé justifiant le caractère indigne du logement.
Il s’agit principalement du financement de travaux « lourds » permettant de conforter la solidité du bâti, de garantir la sécurité, la santé et le confort minimal des occupants du logement.
Quelques exemples: réfection de la toiture ou de la charpente, isolation du logement, création de sanitaires, menuiseries, chauffage, ventilation…

Le Département de la Seine-Maritime apporte une aide financière aux propriétaires occupants souhaitant faire réaliser ces travaux et permettant d’avoir un logement digne.
Les travaux doivent être réalisés par des professionnels.

  • Les bénéficiaires
  • Propriétaires occupant leur logement depuis au moins 5 ans ainsi que les usufruitiers et les nus-propriétaires occupants sous certaines conditions. Le revenu fiscal de référence pris en compte est celui de l’année n-2 de l’ensemble des occupants du logement et des personnes concernées au titre de la multipropriété le cas échéant. Il ne doit pas dépasser le niveau de « ressources très modestes » de l’ANAH (voir Annexe II du Règlement des aides à l’habitat des particuliers).

La dépense prise en compte pour le calcul de l’aide est plafonnée à 20 000 €.

D’autres critères sont pris en compte comme : les critères complémentaires d’ancienneté du logement, de cumul d’aides et de plafond par nature de travaux …

Renseignements

Département de Seine-Maritime
Direction de l’Aménagement, de l'Habitat et du Logement
Service Aménagement, Urbanisme et Habitat 
Quai Jean Moulin
76101 ROUEN CEDEX 1
02 35 03 51 99

L'aide "habitat autonomie"

Le Département de la Seine-Maritime apporte une aide financière aux propriétaires occupant souhaitant faire réaliser des travaux permettant le maintien à domicile des personnes vieillissantes en perte d’autonomie et qui bénéficient de l’Allocation Personnalisée Autonomie.

Les subventions portent principalement sur des travaux ou des équipements directement liés à l’immobilier (création de sanitaires au rez-de-chaussée, d’une rampe d’accès, suppression de marches …)

Les travaux doivent être réalisés par des professionnels.

  • Les bénéficiaires
  • Cette aide s’adresse aux occupants qu’ils soient propriétaires, futurs propriétaires, usufruitiers ou nus -propriétaires, ainsi qu’aux locataires hors secteur HLM.

    Dans le cas où le demandeur est locataire, une attestation du propriétaire autorisant les travaux et n’exigeant pas la remise en état des locaux à la sortie sera exigée.

    Le revenu fiscal de référence pris en compte est celui de l’année n-2 de l’ensemble des occupants du logement et des personnes concernées au titre de la multipropriété le cas échéant. Il ne doit pas dépasser le niveau de « ressources très modestes » de l’ANAH (voir Annexe II du Règlement des aides à l’habitat des particuliers).

Le taux d’aide est de 25%. Il s’applique à un montant de travaux TTC plafonné à 10 000 €, soit une subvention maximum de 2 500 €.

L'aide "Habitat Durable"

Le Département de la Seine-Maritime apporte une aide financière aux propriétaires occupant souhaitant faire réaliser des travaux permettant l’amélioration de l’efficacité thermique du logement : isolation, mode de chauffage notamment, etc. Cette aide consiste également à assurer la pérennité du bâti et le confort minimum de ses occupants.

Quelques exemples de travaux pouvant être subventionnés : réfection de la toiture ou de la charpente, isolation du logement, création de sanitaires, menuiseries, chauffage, ventilation…
Pour bénéficier de l’aide, les équipements à améliorer doivent avoir une certaine ancienneté et les travaux doivent être réalisés par des professionnels.

  • Les bénéficiaires
  • Pour les propriétaires occupant leur logement à titre de résidence principale au moins 8 mois par an et dont les ressources ne dépassent pas un certain plafond.

    Les ressources sont évaluées à partir du Revenu Fiscal de Référence qui est inscrit sur votre dernier avis d’imposition ou de non imposition.

Le taux d’aide est de 25%. Il s’applique à un montant de travaux TTC plafonné à 10 000 €, soit une subvention maximum de 2 500 €. Les demandes aboutissant à un montant de subvention inférieur à 200 € ne seront pas instruites.

Être conseillé pour améliorer son logement

Établir au préalable un diagnostic

Vous venez de faire l’acquisition d’un logement et vous souhaitez entreprendre des travaux ? Vous ne savez pas par quels travaux commencer pour rendre votre logement plus performant ?

Il faut prévoir en priorité les travaux indispensables à la pérennité des ouvrages, la décence du logement et la sécurité des personnes : le clos, le couvert, la sécurité électrique, le chauffage et la ventilation, les sanitaires…

  • À qui s'adresser ? 
  • - des architectes, des maîtres d’œuvres, des entreprises qualifiées.
    - Le CAUE peut vous conseiller dans ces démarches.

Il peut être souhaitable de penser en même temps à des travaux d’économie d’énergie comme par exemple, une bonne isolation des combles lors de la réfection de la couverture.

Afin de savoir si votre logement est performant ou non, vous pouvez faire réaliser, si vous ne le possédez pas déjà, un Diagnostic de Performance Énergétique (DPE). A l ‘image des voitures ou de l’électroménager, votre logement sera classé en deux étiquettes : énergie et climat, qui correspondent à la performance énergétique et aux émissions de gaz à effet de serre.

  • Quels sont les travaux les plus rentables ?
  • La solution gagnante est avant tout d’empêcher la chaleur de s’échapper, en isolant, afin de réduire vos besoins en énergie et donc vos factures de chauffage. Il faut commencer par le toit puis, les murs, et enfin, le sol.

    Pensez ensuite à revoir votre mode de chauffage, vos menuiseries. Si vous possédez une maison ancienne, le changement de menuiseries doit être couplé avec une bonne ventilation de votre logement afin d’éviter les problèmes d’humidité.

La rentabilité de vos travaux sera améliorée si vous pouvez bénéficier de subventions ou du crédit d’impôt.

Le Programme d’Intérêt Général (PIG) amélioration et adaptation de l’habitat

Grâce au programme d’intérêt général (PIG) du Département, les particuliers peuvent être aidés gratuitement dans la construction de leur projet d’amélioration de leur logement.

  • A qui s’adresse-t-il ?
  • - Propriétaires occupants sous conditions de ressources 

    - Propriétaires bailleurs, sous réserve d’un conventionnement (social, très social, intermédiaire) conclu avec l’agence nationale de l’habitat (ANAH).

  • Le PIG consiste en
  • - Un accompagnement technique financé par le Département et donc gratuite pour les ménages, assuré par les opérateurs INHARI et Page9. L’opérateur a pour mission d’informer les particuliers, de diagnostiquer l’état des logements, de conseiller en conséquence les propriétaires pour effectuer des travaux d’amélioration ou d’adaptation et de les aider au montage administratif et technique des dossiers.

    - Des aides financières aux travaux.

  • Les travaux éligibles 
  • - Économie d’énergie (chauffage, isolation…) Diminuer sa consommation énergétique d’au moins 25%

    - Améliorer le confort (ventilation, menuiseries,…) Réhabiliter son logement en apportant des équipements récents, performants.

    - Mise en sécurité (électricité, garde-corps, charpente, toiture…) Réaliser des travaux afin que son logement réponse aux critères de décence.

    - Adaptation au handicap et au vieillissement. Permettre le maintien à domicile en effectuant des travaux d’accessibilité de son logement intérieur et extérieur.

L’opérateur (page 9 ou Inarhi en fonction du secteur géographique) établit lui-même le lien entre les principaux acteurs de l’habitat, partenaires du PIG : l’agence nationale de l’habitat (ANAH), l’agence régionale de santé (ARS), la caisse d’allocations familiales (CAF), la mutualité sociale agricole (MSA), la caisse d’assurance retraite et de la santé au travail (CARSAT) et Action Logement pour certains salariés.

Des permanences se tiennent mensuellement dans chaque communauté de communes.

COntacts

Lot Ouest (bleu) : INHARI
02 32 08 13 00 / contact@inhari.fr

Lot Est : Page9 (Charline DUCASTEL)
06 99 98 44 85 / page9cd@page9.fr