Actualités Pour vous +servir Covid-19 : Point de situation
COVID-19 : point de situation
Covid-19 : Point de situation

Covid-19 : Point de situation

Vivre à domicile

©Archives Dpt 76 Alan Aubry

Il est aujourd’hui possible de bien vieillir chez soi. Néanmoins, cela suppose de prendre en compte les dangers et les difficultés du quotidien.

Améliorer son habitat

Les personnes âgées souhaitant rester chez elles de façon autonome doivent souvent améliorer le confort et la sécurité de leur habitat afin de l’adapter à leurs besoins et d’éviter les accidents domestiques.

Quelques idées et conseils pratiques pour améliorer sensiblement la sécurité du logement :

  • Entrer et de sortir de chez soi sans encombre en :
  • Dégager l’entrée de tout obstacle,
  • Éclairer les espaces,
  • Faciliter l’accès à la boîte aux lettres,
  • Équiper les escaliers de mains courantes, de barres d’appui ou de rampes.
  • Rendre les espaces de vie confortables et sécurisés :
    • le chauffage est suffisant et sûr,
    • les portes et fenêtres sont bien isolées,
    • les espaces de rangement sont fonctionnels,
    • les équipements sanitaires sont adaptés à une mobilité plus réduite (remplacement éventuel de la baignoire, sol antidérapant, barres de maintien, rehausseur pour WC…).

Il est également recommandé de procéder à l’évaluation de l’habitat pour définir les adaptations pertinentes par un ergothérapeute via le « Diagnostic Bien chez moi » ou via une demande d’APA domicile.

Néanmoins, en ce qui concerne les travaux d’aménagement, l’intervention de professionnels s’avère souvent nécessaire.

Les aides financières du Département 

L’aide personnalisée d’autonomie à domicile 

Le Département de la Seine-Maritime apporte une aide financière aux personnes relevant de l’APA et désirant des petits aménagements de leur logement. L'aide peut être accordée tous les cinq ans (pour des travaux de même nature) sauf en cas d'évolution de la perte d'autonomie où il est possible de présenter une demande supplémentaire durant cette période. Cette aide n’est pas cumulable avec l’aide Habitat Autonomie sur le volet « aménagement du logement ».

À domicile l’APA contribue au maintien des personnes chez elles. Cette aide peut également être accordée aux personnes vivant en établissement. Elle permet de financer une partie des dépenses liées à la perte d’autonomie. Toute personne âgée de 60 ans et plus, résidant en France, quelles que soient ses ressources et dont la perte d’autonomie justifie qu’elle soit aidée peut en faire la demande.

Elle permet de financer :

- Tout ou une partie des dépenses d’aide à domicile (heures assurées par un(e) intervenant(e) pour la toilette, l’habillage, l’aide aux déplacements, le repas, etc.).

- Des services ou des aides techniques adaptées au niveau de la perte d’autonomie de la personne âgée (portage de repas, téléalarme, matériel à usage unique,etc).

- L’aide au répit du proche aidant (accueil temporaire de la personne âgée, relais à domicile, etc).

- Des travaux ou des équipements directement liés à l’immobilier favorisant le maintien à domicile des personnes vieillissantes en perte d’autonomie (ex : rampes d’accès, adaptation de sanitaires, élargissement de portes)

Comment en bénéficier ?

- Compléter le dossier de demande d’Allocation Personnalisée d’Autonomie disponible ci-dessous et joindre les justificatifs demandés.

- Faire remplir le document médical de liaison par son médecin traitant ou hospitalier 

- Accepter qu’une proposition de plan d’aide personnalisé soit établie à domicile par un professionnel du Département.

L’aide habitat autonomie

Subvention en faveur des travaux permettant le maintien à domicile des personnes vieillissantes en perte d’autonomie et qui bénéficient de l’Allocation Personnalisée Autonomie.

renseignements

Service Habitat du Département de Seine-Maritime au 02 35 03 51 99 / logement@cg76.fr

Les autres aides

D’autres organismes apportent, sous certaines conditions, une aide à l’amélioration ou à l’adaptation du logement des personnes âgées. Se renseigner auprès de :

  • Sa Mairie
  • Sa caisse de retraite et complémentaire retraite

Partager son logement

Partager son logement est une pratique qui se développe chez les personnes âgées à travers notamment la cohabitation intergénérationnelle et les colocations de seniors.

L’association Partage un Havre, en Seine-Maritime, propose à des personnes âgées de partager leur logement avec des étudiants.

Être aidé à domicile par un service

Les services à domicile

Les services à domicile favorisent le maintien dans le cadre de vie habituel : aide ménagère, portage des repas, téléalarme, etc.
Plusieurs aides financières peuvent contribuer à faciliter le maintien à domicile, en donnant accès à ces différents services.
La principale prestation en la matière est l’Allocation Personnalisée d’Autonomie (APA).

On peut être en bonne forme physique et néanmoins ne plus souhaiter assumer seul les tâches domestiques les plus lourdes. Les services à la personne, qui se développent rapidement depuis quelques années, peuvent répondre à ce besoin. Ce terme de “services à la personne” regroupe de nombreuses prestations. La plupart d’entre elles concernent tous les publics :

  • entretien de la maison et travaux ménagers,
  • petits travaux de jardinage,
  • prestations de petit bricolage,
  • gardiennage et surveillance temporaire, à domicile, de la résidence principale et secondaire,
  • assistance administrative à domicile,
  • livraison de courses à domicile,
  • préparation des repas à domicile, y compris le temps passé aux courses,
  • livraison de repas à domicile,
  • collecte et livraison à domicile de linge repassé.

Le portage de repas

C'est une solution pour combiner le maintien à domicile avec une alimentation saine et adaptée aux besoins de la personne.
Des prestataires de service (sociétés spécialisées) gèrent les repas. Les repas chauds ou froids sont livrés à domicile, la nourriture est adaptée aux besoins et exigences alimentaires (régime sans sel, sans sucre, repas moulinés, etc…)
Le coût du portage de repas varie selon le prestataire choisi. Pour les personnes âgées dont les ressources sont insuffisantes, il peut être pris en charge par le centre communal d’action sociale ou la caisse de retraite.
Lorsque la personne est bénéficiaire de l’Allocation Personnalisée d’Autonomie, les dépenses occasionnées par un portage de repas (les frais de livraison) peuvent être partiellement intégrées dans son plan d’aide.

Pour connaître les différents prestataires, contacter :

  • la Mairie de votre domicile
  • le Centre Local d’Information et de Coordination (CLIC) dont vous dépendez.

 

Qui peut bénéficier d'une aide ménagère à domicile ?

Les conditions sont :

- Être âgé(e) de 65 ans (ou de plus de 60 ans seulement si l’on est reconnu inapte au travail),

- Ne pas bénéficier de l'APA

- Présenter un état de santé (perte d’autonomie) nécessitant une aide matérielle pour accomplir les tâches domestiques essentielles,

- Vivre seul(e) ou avec une ou des personnes qui ne peuvent apporter cette aide matérielle (cas d’un couple de personnes âgées présentant toutes deux une perte d’autonomie),

- Être de nationalité française ou, pour les personnes de nationalité étrangère, justifier d’une résidence ininterrompue depuis au moins 15 ans avant l’âge de 70 ans (sauf pour les ressortissants d’un pays signataire d’une charte ou d’une convention d’assistance sociale et médicale avec la France),

- Disposer de ressources inférieures ou égales au plafond, soit au 1er janvier 2020, 903,20 € pour une personne seule ou 1402,22 € pour un couple. Ce plafond de ressources, appliqué par le Département, est majoré de 5 % pour les personnes âgées de plus de 70 ans et pour celles qui bénéficient de l’aide ménagère depuis au moins cinq ans.

Deux catégories de ressources sont prises en compte :

- Les revenus professionnels et autres du demandeur et du foyer,

- La valeur en capital des biens non productifs de revenus.

Pour la prise en charge de l’aide ménagère, une participation de 0,99 € par heure est demandée.

A qui s'ADRESSER ?

Au CCAS de la commune de résidence qui communiquera le service d'aide à domicile habilité à intervenir. Après une évaluation effectuée à domicile, le SAAD transmettra la demande au CCAS afin qu'il établisse le dossier d'aide sociale.
À réception du dossier, le président du Département rendra sa décision.

 

Vivre à domicile avec une maladie ou un handicap

Aller en accueil de jour 

Afin de pouvoir vivre le plus longtemps à son domicile, un accompagnement en accueil de jour peut représenter une aide et un soutien adaptés.