Actualités Pour vous +servir Seine-MariTEAM76
Seine-MariTEAM76

Seine-MariTEAM76

Quand école rime avec agricole 

Publié : Il y a 11 mois
C’est à Claville-Motteville, près de Clères, que la Ferme des écoles accueille de nombreux enfants toute l’année afin de les intéresser à tous les aspects de l’agriculture. Cet été, Aurélie et Damien proposent des ateliers au sein de leur exploitation spécialisée en polyculture-élevage.
 
Aurélie le concède, lorsque son exploitation familiale se transforme en « accueil à la ferme » après des années de spécialisation en lait, nous sommes en 2019 et la période du Covid est un vrai challenge à affronter. Depuis, la Ferme des écoles a tiré son épingle du jeu et ce, petit à petit. « Notre idée de base, c’était d’accueillir des scolaires. Le but étant de faire découvrir le métier d’agriculteur. Nous le faisons à travers des ateliers et des démonstrations. Sur les mois de mai et juin, nous avons accueilli près de 700 enfants ».
 
Afin d’atteindre leurs objectifs pédagogiques, Aurélie et Damien Toutain peuvent compter sur une surface de 64 hectares. « Certes petite, mais nous visons la qualité. Par exemple, cela fait des années que nous travaillons autour de l’agro-sylvo-pastoralisme. C’est un système agraire dédié à la biodiversité où l’on peut intégrer les arbres dans les élevages, par exemple. Une haie, cela constitue un brise-vent idéal pour les petits animaux. Une mare joue également un rôle important. Cette façon de procéder n’entraîne aucun phénomène polluant ». 
 
Les explications d’Aurélie et Damien lors des visites scolaires ou familiales abordent aussi d’autres thématiques. L’accent est mis sur la clarté des propos et une large place est accordée aux ateliers. « Nous en faisons autour du blé qui deviendra de la farine car c’est ce que nous cultivons. Cela peut prendre la forme d’une reconnaissance de graines ou du processus de fabrication. » Grâce aux moutons présents à la ferme, la transformation de la laine est également évoquée. « Avec cette matière, on peut faire tout un tas de choses, notamment via le feutrage, à base d’eau tiède et de savon. Ensuite, avec une aiguille spéciale, je modèle la laine pour faire des personnages, des animaux principalement ».
 
Ces derniers, justement, ont toujours leur petit succès auprès des enfants. « En polyculture-élevage, on a des bovins. Du coup, on a des animaux sympas : chèvres, moutons, âne. Je montre comment les observer, les nourrir et se comporter avec eux. Nous abordons également la vie du sol, avec le fumier ou les vers ».
 
Cet été, Aurélie a prévu plusieurs rendez-vous ouverts au plus grand nombre : visites commentées, sessions de découverte du travail de la laine, du blé tendre ou encore des animaux. Le programme complet est à consulter en cliquant sur ce lien.