Actualités Pour vous +servir Seine-MariTEAM76
Seine-MariTEAM76

Seine-MariTEAM76

Une rentrée bien accompagnée

Publié : Il y a 10 mois
©Julien Paquin
Après deux mois de vacances, l’heure de la rentrée a sonné pour les collégiens de la Seine-Maritime qui auront une petite semaine pour se remettre au travail. De son côté, le Département, qui a la charge du bon état et de l’équipement des 109 collèges publics, est plus que jamais mobilisé pour que cette rentrée se passe dans les meilleures conditions.
 
Lundi 4 septembre, grand jour pour les collégiens et pour Bertrand Bellanger, président du Département, qui à l’occasion de sa traditionnelle tournée de rentrée a fait halte au collège Jean-de-la-Varende à Mont-Saint-Aignan et en a profité pour rappeler cette priorité à laquelle le Département est particulièrement attaché : aménager les meilleures conditions d’accueil pour que l’ensemble des élèves aient toutes les chances de réussir leur scolarité.
 
Un plan Ambition pour les collèges

À commencer par le cadre de travail. Chaque année le Département investit en effet pour rénover, restructurer, voire reconstruire les établissements les plus vieillissants. En 2023, c’est une enveloppe de 65 millions d’euros qui a été consacrée à ce programme de travaux, mené au titre du plan Ambition Collèges qui prévoit sur 7 années 2017-2024 une enveloppe globale de 356 millions d’euros (343 millions d’euros pour le nouveau plan 2024-2030). Au cours de cette année scolaire, deux établissements neufs ont ainsi été livrés : les collèges Romain-Rolland au Havre et Maurice-Maeterlink à Gruchet-Saint-Siméon (Luneray). Dès 2024, de nouveaux chantiers vont être lancés avec la reconstruction du collège André-Gide à Goderville prévue sur 2 ans, celle du collège Courbet à Gonfreville-l’Orcher et la reconstruction partielle du collège Les Acacias au Havre qui aura également reçu la visite programmée du président en cette rentrée. Enfin, une nouvelle demi-pension sera construite et une partie des locaux restructurés au collège Guy-de-Maupassant à Bacqueville-en-Caux.
 
Plus de nature, moins d’énergie consommée

Sobriété énergétique oblige, un budget de 170 millions d’euros va être affecté à la rénovation énergétique des collèges dans le cadre du Plan Bâtiment Durable voté par l’assemblée départementale en mars dernier. À ce programme de réfection s’ajoute la volonté du Département de renaturer les cours de récréation historiquement conçues sur un mode très minéral. Des zones de fraîcheur y seront donc progressivement aménagées avec un double objectif :  apporter davantage de bien-être aux élèves, et accueillir plus de biodiversité. Un appel à projets prévoit dans un premier temps de végétaliser 20 cours de récréation à l’horizon 2025.


 
Des tablettes numériques pour compléter l’offre pédagogique

Offrir tant aux élèves qu’au personnel des locaux toujours plus fonctionnels, attrayants et moins gourmands en énergie, telle est donc l’ambition du Département qui parallèlement s’implique de multiples façons dans la vie des collégiens. Dans la suite du programme lancé l’an dernier et au vu des premières évaluations très positives quant à son intérêt pédagogique, les 13 500 collégiens de 6e seront à nouveau équipés dès cette rentrée d’une tablette numérique en prêt qu’ils conserveront ensuite tout au long de leur scolarité au collège. À noter que depuis octobre 2022, tous les collèges du Département sont désormais raccordés au Très Haut Débit, facilitant ainsi grandement la connexion aux différents services en ligne (l’espace numérique de travail Arsène76, la ressource Livre&vous, la plateforme « Mon stage de 3e en Seine-Maritime »).
 
Lutter contre la précarité menstruelle

Action phare de cette rentrée : le Département expérimente cette année dans 22 collèges volontaires un nouveau dispositif de distribution de protections périodiques gratuites. Son objectif est de participer à la lutte contre la précarité menstruelle qui chaque année pousse à l’absentéisme quelque 130 000 jeunes filles en France. Conçue en étroite collaboration avec les professionnels de santé, cette expérimentation fera l’objet d’une évaluation avant sa généralisation.
 
Des aides aux familles

Le Département met donc tout en œuvre pour faciliter la vie des collégiens et des familles. Face à la hausse du coût de la vie, il a fait le choix par ailleurs de ne pas augmenter le prix de la restauration scolaire qui restera donc à son tarif 2022. Pour les familles les plus en difficultés, une participation financière peut également être versée (l’Aide aux Collégiens pour la Restauration et l’Internat) de sorte que tout collégien puisse avoir accès à des repas complets et équilibrés.
 
Un accompagnement éducatif

Enfin, l’implication du Département se manifeste dans l’accompagnement éducatif. Outre l’aide accordée sous certaines conditions par le Département pour encourager la pratique sportive, culturelle et artistique (Pass Jeunes 76), la collectivité finance chaque année 1500 projets au titre du Contrat de Réussite Éducative Départemental (CRED 76) pour compléter l’offre pédagogique dans les domaines aussi différents que la citoyenneté, la découverte des métiers, la culture ou l’environnement.