Actualités Pour vous +servir Seine-MariTEAM76
Seine-MariTEAM76

Seine-MariTEAM76

Élise Daon : s'ouvrir au monde du handicap

Publié : Il y a 22 jours
©ariane duclert
Le Département a fait du handicap la grande cause de l’année 2024. Et en cette période préolympique, il semblait tout naturel de parler sport. Durant cette quinzaine de vacances, quatre portraits d’animateurs et animatrices impliqués dans le mouvement handisport sont à découvrir. Aujourd’hui, rencontre avec Élise Daon, professeure de fitness et présidente de Tonic Gym à Fécamp.
 
Un air de zumba et c’est parti ! Ce matin, à l’Institut Médico-Éducatif (IME) sur les hauteurs de Fécamp, derrière la grande vitre dominant le chemin de la Côte Saint-Jacques, une dizaine d’enfants de 9 à 15 ans dansent, chantent, s’amusent, leurs regards aimantés, suspendus aux gestes d’Élise Daon, l’animatrice. La journée débute sous le signe de la bonne humeur et pour les éducateurs, c’est la promesse d’enfants plus apaisés au sortir de la séance.
Le visage rayonnant, la parole libre et spontanée, Élise Daon observe : « Le handicap, ça peut faire peur quand on ne connaît pas. Moi, je n’ai jamais eu ce problème-là. Je leur ai parlé, et tout de suite, le contact s’est établi. J’adore être ici et les enfants le ressentent ! »
Le sport, la danse, c’est le métier qu’Élise Daon a toujours voulu faire. À 5 ans déjà, elle débutait en suivant les cours d’Arianne Rodriguez, créatrice de Kdanse76, une association de fitness qui œuvre à Tourville-les-Ifs. Aujourd’hui, Élise a 39 ans, Arianne 64, et elles travaillent ensemble. « C’est Arianne qui m’a ouverte au monde du handicap », se souvient la jeune femme qui, depuis, a créé avec sa complice une nouvelle association Tonic Gym, labellisée sport&handicap, dont elle est depuis dix ans la présidente. Pour autant, Élise Daon n’a jamais eu de formation spécifique. « Juste mon diplôme d’éducatrice sportive option métiers de la forme. Pour le reste, j’ai tout appris par l’expérience, naturellement. »

Bon pour l’esprit et le corps

Chaque semaine, elle anime ainsi des séances pour les jeunes de l’IME mais également à l’ESAT (Établissement et service d’accompagnement par le travail) de Fécamp pour un public d’adultes. « Les adultes, c’est facile, ils vont toujours bien ! Les enfants, c’est parfois un peu plus compliqué, mais l’avantage, c’est qu’ils sont vrais. Si quelque chose ne va pas, ils n’hésiteront pas à le dire. D’un cours à l’autre, c’est toujours différent. » Pour l’animatrice, ce qui compte, c’est surtout qu’ils bougent. « C’est bon pour l’esprit et le corps. Et on voit sur la durée des progressions énormes. Des enfants, au départ dans leur coin, s’épanouissent, se mettent à faire des choses qu’on n’aurait jamais imaginées ! »
Élise Daon aimerait bien aussi développer l’inclusion. En dehors de ses séances à l’ESAT et à l’IME, son association Tonic Gym compte quelque 400 adhérents, parmi lesquels certains porteurs de handicap. « La difficulté, c’est surtout de concilier les rythmes. » Son binôme et fondatrice de la structure, Arianne Rodriguez, y est également intervenante pour animer un groupe de gymnastique douce à destination de pratiquants victimes d’accident vasculaire cérébral (AVC) ou d’accidents de la vie et un autre de Rose Pilates pour les femmes atteintes de cancer du sein.  
« Il y aurait aussi beaucoup à faire pour les personnes qui ont des maladies handicapantes. C’est surtout le temps qui me manque », regrette Élise Daon. Dès qu’elle le peut, elle encourage ainsi les jeunes à s’orienter vers ces métiers, comme Océane, venue l’assister à l’IME, déjà convaincue par les vertus du sport. « Le sport, c’est pour tout le monde, il faut juste l’adapter. »
 
Pour contacter Élise Daon : association Tonic Gym – 4 rue de Barry 76400 Fécamp - 06 03 28 40 73 
 

À DÉCOUVRIR AUSSI...