Actualités Pour vous +servir Seine-MariTEAM76
Seine-MariTEAM76

Seine-MariTEAM76

La saga des galets : la FICEL tisse sa toile

Publié : Il y a 11 mois
©Nicolas Bram
À Dieppe, sans faire de vagues, les membres d’une drôle d’association sportive s’amusent à projeter des galets dans la mer. Une activité anodine en surface, cachant des enjeux de taille : les très sérieux 665es championnats du monde de lancer de cailloux dans l’eau se préparent.
 
Certains sèment la zizanie en jetant des pavés dans la mare. D’autres font naître la curiosité et des sourires en lançant tout bêtement des cailloux dans l’eau, juste pour la beauté du geste. « Lorsque l’on regarde les gens sur une plage de galets, on voit bien qu’à un moment ou un autre, tout le monde s’y met. Petits et grands ne peuvent résister à la tentation », note Thierry Duchaussoy, fervent pratiquant qui considère cette occupation comme une discipline à part entière. Bien décidé à mouiller le maillot, il a créé une association et c’est près de la jetée de Dieppe que le rendez-vous est pris. Un fond sonore musical improvisé agrémente des échanges parfois surréalistes entre ce personnage assumant une logique peu classique et un journaliste à l’esprit facétieux, amusé par le fil de la discussion.
 
Après avoir été agent de développement culturel, Thierry a laissé parler sa fibre artistique, donnant de la voix et des cours de chant, ou animant des ateliers d’écriture ponctués de notes de musique. « Je préfère quand c’est le public qui bosse, moi je n’aime pas trop. Et comme je ne suis pas très bon commercial, mon activité professionnelle est fluctuante. » Ancien habitant de Bazinval, Dieppe est devenu son port d’attache depuis bientôt 7 ans. La plage y est belle, mais lorsque l’adjectif dynamique vient s’y échouer au moment du déconfinement, Thierry entame une réflexion dont l’aboutissement est pour le moins inattendu. « Je devais trouver quelque chose à faire pour fréquenter la plage en toute légalité, mais je ne suis pas sportif et je voulais seulement m’y asseoir. » La solution est sous ses yeux, à perte de vue : tirer parti des galets. « On en a un peu ici ! », reconnaît Thierry, qui entreprend de les lancer dans l’eau pour montrer qu’il n’est nullement immobile. Une réponse volontairement absurde à un contexte qui lui semble l’être tout autant.


 
L’idée est trouvée et un cadre est vite donné. « J’ai constitué une association pour plus de légitimité. J’ai déposé les statuts de la FICEL pour Fédération Interstellaire de Cailloux dans l’Eau Lancés. Son slogan : plus c’est gros, plus ça splash. Nous sommes cinq licenciés pour l’heure. J’ai embarqué avec moi un trésorier, une vidéaste officieuse, un arbitre co(s)mique qui proclame les résultats en amont et ma fille sans rôle officiel. En tant que président éternel, je n’avais pas encore pris le temps de développer l’association mais cette année on va mettre le paquet », annonce Ch’Duch, le surnom de Thierry au sein de cette entité. « La FICEL est à marquer d’une Pierre Blanche car elle est parrainée par Pierre Dac et Francis Blanche, même s’ils ne le savent pas puisqu’ils sont décédés depuis longtemps. » La jeune association voit grand et organise un rendez-vous immanquable samedi 26 août sur la plage dieppoise, ouvert à tous. Pour participer, la modique adhésion est de deux euros. Originalité oblige, en guise de première compétition, la FICEL annonce les 665es championnats du monde ! Des catégories loufoques ont été créées, un règlement cocasse a été rédigé et le soleil est commandé.
 
D’ici là, ne manquez pas la troisième et dernière séance d’initiation gratuite jeudi 17 août de 17h à 18h, à proximité de la jetée. Vous testerez les différentes techniques de lancer… à découvrir dans le prochain article de cette saga des galets !

Suivez le fil d’actualités de la FICEL sur Facebook.