Actualités Pour vous +servir Seine-MariTEAM76
Seine-MariTEAM76

Seine-MariTEAM76

Mieux que le ski de fond ? Une balade sur le GR®21

Cet article a plus d'un an et est à considérer comme une archive
Toute cette semaine, la rédaction va vous prouver que le département n’a rien à envier à la montagne, traditionnellement prisée en cette période. La première étape nous emmène sur la côte, à l’assaut du GR®21.

Les vacances scolaires ont débuté pour la zone B et certains Seinomarins vont profiter des joies de la montagne. On ne peut nier son pouvoir de séduction. Jean Ferrat chantait sa beauté en 1964. En 1989, le slogan publicitaire « la montagne, ça vous gagne » naissait. Cette phrase mythique qui a marqué les esprits a d’ailleurs fait son grand retour en radio et à la télé cet hiver.

La Seine-Maritime n’a cependant rien à envier à ces régions en altitude. Ici aussi il y a du relief, certes plus faible mais la modestie n’est-elle pas une qualité ? Le département normand le plus important en termes de population offre une palette de paysages et recèle de nombreux atouts. Entre terre et mer, villes et campagnes, forêts et champs, le décor est varié. Savez-vous que la surface agricole utile représente 62 % du territoire seinomarin ? Si le bonheur est dans le pré, voire l’amour si l’on préfère le petit écran plutôt que le grand, alors les habitants du territoire sont particulièrement bien lotis !

Pour tous ceux qui ne partent pas vers les stations enneigées, sachez qu’il suffit d’un peu d’imagination pour que la téléportation devienne possible. Sans avoir à voyager durant des heures, rendez-vous sur la côte où il est possible de remplacer le ski de fond par une randonnée vivifiante sur le GR®21.  À vous les grands espaces, à vous le grand air.



Avec ses 190 kilomètres, le GR®21 est le chemin de randonnée qui relie Le Havre au Tréport par les falaises, blanches de craie ou ocrées d'argile, surplombées de vertes prairies. En suivant la Côte d’Albâtre, son tracé passe par Montivilliers, Notre-Dame-du-Bec, Gonneville-la-Mallet, Le Tilleul, Étretat, Yport, Fécamp, Életot, Veulettes-sur-Mer, Saint-Valery-en-Caux, Veules-les-Roses, Saint-Aubin-sur-Mer, Varengeville-sur-Mer, Dieppe, Berneval-le-Grand et Criel-sur-Mer. Pour le parcourir de bout en bout, il faut compter une dizaine de jours, mais chacun peut en emprunter une section reliant deux valleuses ou deux falaises. Au-delà de la distance, les mollets sont sollicités pour l’ascension des pentes. Les dénivelés entre la plage et le haut des falaises varient en fonction de la côte, jusqu’à 130 m environ. Celle de Criel-sur-Mer, à l’extrémité est du parcours, est la plus haute falaise de craie d’Europe, avec ses 109 m d’altitude. La vue y est imprenable et la nature sauvage y cache des espèces d’oiseaux protégées. Au fil du littoral, la magie opère. Pas étonnant que cet itinéraire ait été élu “GR préféré des Français” en 2020.

Comme à la montagne, les recommandations des professionnels sont à prendre en compte pour une sécurité optimale : se procurer une carte, suivre les balises rouges et blanches, respecter les panneaux interdisant un accès, ne pas s’approcher trop près du bord des falaises et se méfier des marées.



S’il ne vous manque que les accessoires pour vous croire près des sommets, notez qu’il est conseillé d’être bien équipé en cette saison. L’air venant de la mer peut être frais. Bonnets, gants, polaire, grosse veste, pantalon épais et bonnes chaussures de randonnée vous donneront une apparence proche de celle des hommes et des femmes des neiges croisés aux abords des pistes. Et pour avoir le « total look », pensez aux bâtons de randonnée ou de marche nordique !