Vos services Vos élus Vos sorties
AccueilGuide du CRED 76
Ma sélection : 0
Rechercher

Rubrique
Porteur du projet
Préambule Mode d'emploi Citoyenneté Environnement Culture Découverte des métiers Immersion linguistique Lieux de diffusion – Festivals Et aussi... Autres dispositifs

Lire, réécrire et dire des contes traditionnels

PORTEUR DU PROJET
Youle (Compagnie)

INTERVENANT(S)
Louis-Marie ZACCARON-BARTHE, Adrien LEBOULANGER

NIVEAU(X) CONCERNE(S)
Tous niveaux

NOMBRE D’ELEVES CONCERNES
Une classe entière

COÛT GLOBAL DU PARCOURS
1 200 € (hors frais de déplacement de l’intervenant)

NOMBRE DE PARCOURS / AN
Autant que de demandes

EQUIPEMENTS NÉCESSAIRES
Un espace vide où se mettre en large cercle

COORDONNEES DE L’OPERATEUR
Kévin-Emeric THÉRY
137 rue Saint-Julien
76100 Rouen
Tél. 06 61 52 11 79
Youle.production@gmail.com
youlecompagnie.com

Chaque conte se décline en une multitude de versions. Comment faire avec qui l’on est et ce qu’on veut dire pour raconter une histoire ? Comment transmettre ? Comment réécrire ? Comment partager ? En somme, comment faire sa version personnelle d’une histoire ?

Ce sont certaines des questions auxquelles nous nous confronterons collectivement et individuellement pour raconter. Prendre un conte à son nom c’est toujours le recomposer.

Ce parcours propose des chemins concrets pour lire et dire des contes traditionnels, pour questionner un récit, pour chercher et trouver des variantes, afin de créer une version personnelle et pertinente, afin de rire des histoires aussi, de rire de nous-mêmes pour commencer, d’essayer de faire rire ou sourire aussi.

Louis-Marie accompagné du guitariste Adrien Leboulanger du groupe Noein raconte «Est-ce qu’un coq coupé en deux ça cocoricote toujours ?» Fable animalière et voyage en Italie qui s’inspire de contes traditionnels, recomposés, contextualisés et scénarisés ensemble. Spectacle et échange (2 heures).

Lectures, découvertes d’outils de narration, questionnement de contes choisis ensemble avec l’enseignant(e) ou proposés par le conteur, outils pour raconter. Travail de la voix, de la posture des apprenti(e)(s) conteurs / conteuses. Élaboration d’un déroulé pour associer les histoires entre elles (8 heures).

Les contes ont besoin d’un public avec qui être partagés. La classe répète et raconte les histoires reconstruites à leurs camarades, à l’intérieur de la classe ou à un public de leur choix (2 heures).


INTERVENTIONS (durée totale 12 heures)
Temps de découverte : 2 heures
Temps de pratique : 8 heures
Temps de synthèse : 2 heures