Vos services Vos élus Vos sorties
AccueilGuide du CRED 76
Ma sélection : 0
Rechercher

Rubrique
Porteur du projet
Préambule Mode d'emploi Citoyenneté Environnement Culture Découverte des métiers Immersion linguistique Lieux de diffusion – Festivals Et aussi... Autres dispositifs

La musique dans les camps de concentration

PORTEUR DU PROJET
Helios AZOULAY et l'Ensemble de Musique Incidentale

INTERVENANTS
Hélios AZOULAY
Marielle RUBENS
Musiciens de l'Ensemble de
Musique Incidentale

NIVEAU(X) CONCERNÉ(S)
Tous niveaux

NOMBRE D’ÉLÈVES CONCERNÉS
Une classe entière

NOMBRE DE PARCOURS/AN
Autant que de demandes

COÛT GLOBAL DU PARCOURS
950 €

ÉQUIPEMENTS NÉCESSAIRES
Piano (facultatif), vidéo-projecteur
(facultatif), lecteur cd

COORDONNÉES DE L’OPÉRATEUR
Marielle RUBENS
26, rue de la Rose
Tél. 06 37 47 58 03
musiqueincidentale@gmail.com
www.heliosazoulay.com

Depuis de nombreuses années, Hélios AZOULAY et l’Ensemble de Musique Incidentale se consacrent à l’exploration du répertoire méconnu des musiques composées dans les camps de concentration. En France comme en Europe, leur travail est maintenant unanimement reconnu tant par sa qualité musicale que par ses vertus pédagogiques.
Ces "rencontres-conférences-concerts" représentent donc un intérêt à la fois historique, civique et musical.

On ignore encore souvent aujourd’hui qu’il y avait de la musique dans les camps de concentration. De la musique classique, au jazz, en passant par les musiques populaires ou traditionnelles, tous les styles y sont représentés, démontrant ainsi l’élan vital que représente la pratique de l’art dans les moments les plus tragiques de l’Histoire.

Le but est de faire découvrir, présenter et expliquer ce répertoire de l’ombre. Et ainsi éclairer d’une façon surprenante la connaissance de ce pan de l’Histoire mais également éveiller une conscience nouvelle chez les élèves.
En effet, face au vertige du "nombre de victimes", quoi de plus puissant que la musique pour faire "entendre" la voix de chacun de ces hommes et femmes qui résistèrent, ou tentèrent de survivre par le seul amour de la musique ?
Enfin, car l’élan vital est au cœur de ce projet, il ne s’agit pas là de faire vivre un moment éprouvant aux élèves mais plutôt de transmettre la force de ces hommes et femmes et les musiques si belles qu’ils nous ont léguées.

Le parcours est pensé en 3 temps complémentaires: 2 temps d’interventions et un concert. Cependant, cela reste modulable.

INTERVENTIONS (durée totale 4 heures)
- 2 interventions de 1 heure 30 (modulable)
- Concert : 1 heure (modulable)