smartphones infos informations
 

PRATIQUE

PLUS DE SITES

INFOS MOBILES

Nos actions > Transport / Routes > Routes > Travaux > Le Département construit le contournement d’Angerville-L’Orcher

Le Département construit le contournement d’Angerville-L’Orcher

Publié le 13/10/2016
Le Département construit le contournement d’Angerville-L’Orcher

24 mois de travaux

Le projet du Contournement d’Angerville-l’Orcher a été défini en étroite concertation avec la commune et ses habitants. Pris en considération par le Département de la Seine-Maritime le 13 décembre 2005, le projet a été déclaré d’utilité publique le 23 novembre 2009 et déclaré conforme à la loi sur l’Eau le 4 juin 2013. Le chantier d’une durée de 24 mois débutera en mars 2016 par la construction de l’ouvrage d’art, avant d’enchaîner sur la réalisation des terrassements et des chaussées du contournement. Le chantier se déroulera sans interruption de la circulation sur la VC n°5 et sur les routes départementales. La construction du contournement d’Angerville-l’Orcher représente un coût de 6 M€ Ce projet est financé à 100 % par le Département de la Seine-Maritime.

Un projet attendu

Le centre d’Angerville-l’Orcher est le point de convergence de trois routes départementales : la RD 125, la RD 52 et la RD 39 qui assurent les liaisons domicile-travail des habitants. En plus de cette fonction, la RD 39 constitue l’itinéraire le plus direct pour rejoindre la côte d’Albâtre depuis l’autoroute A 29. Actuellement, l’important trafic de transit qui traverse le centre ville rend la circulation difficile, crée des problèmes de sécurité pour les piétons et génère des nuisances pour les habitants. Le contournement d’Angerville-l’Orcher permettra d’offrir un itinéraire de qualité aux véhicules en transit, des conditions de déplacement plus sûres dans le centre ville et un cadre de vie amélioré à tous les habitants de la commune.

Une nouvelle route à 2 voies

La nouvelle route longue de 1,9 km contournera Angerville-l’Orcher par l’ouest, entre la RD 39 et la RD 125, en offrant un itinéraire sûr et confortable aux 3300 véhicules attendus chaque jour. Sa chaussée à deux voies, large de 6,5 m, sera bordée par des accotements revêtus de 1,50 m. La vitesse sera limitée à 90 km/h. La hauteur de l’ouvrage d’art (4,80 m) permettra la circulation des engins agricoles et convois de lin sur le contournement.

Des carrefours sécurisés

- Au niveau de la RD 125, un carrefour en «T» avec une voie spécifique de tourne-à-gauche rétablira l’ensemble des échanges en sécurisant l’accès vers Angerville-l’Orcher.
- Au niveau de la RD 39 et la RD 52, deux carrefours giratoires de 20 m de rayon sécuriseront les nombreux échanges et mettront en valeur les entrées de ville.
- Sur la VC2, un carrefour en « T » partiel rétablira l’accès au hameau d’Esclatot qui se fera uniquement en tourne-à-droite pour des raisons de sécurité.

Des liaisons rétablies

L’accès au hameau d’Auzouville sera assuré par un passage supérieur de la VC5, doté d’un cheminement pour les piétons. L’entreprise près de la VC 5 aura son accès reporté sur le giratoire de la RD 52. Une allée reliera le chemin piéton (CR 11) venant d’Angerville-l’Orcher et la VC 2.

Un cadre de vie préservé pour les riverains

Sur la nouvelle route, la mise en place de merlons de 1,50 m de haut sur certaines sections en bord de voie permettra d’assurer des niveaux acoustiques en dessous des seuils réglementaires au niveau des habitations  riveraines de la future route.

Un paysage pris en compte

Le projet préserve le marronnier remarquable à l’entrée du hameau d’Auzouville et prévoit des aménagements paysagers qui favoriseront l’intégration de la route dans le paysage cauchois ainsi que la diversité des écosystèmes pour la faune et la flore. La plantation d’alignements d’arbres, de haies champêtres et de boisements le long de la nouvelle route valorisera les entrées du bourg, tout en atténuant sa perception depuis les hameaux.

Une gestion de l'eau améliorée

De part et d’autre de la route, des fossés et des noues collecteront les ruissellements naturels pour les conduire dans deux bassins de stockage qui réduiront les risques d’inondation. Des traversées sous la chaussée rétabliront les écoulements naturels des bassins versants. Afin de préserver la qualité de la ressource en eau souterraine, les eaux de chaussée seront collectées dans un réseau étanche indépendant puis conduites vers deux bassins étanches pour y être épurées avant leur rejet dans le milieu naturel.

A VOIR AUSSI

SEINEMARITIME.TV

Inauguration du giratoire de la rocade des Graves de Mer

Le nouveau giratoire, situé au carrefour entre la RD 485 et la rue des Martyrs-d…
76 Pocket : la Seine-Maritime dans votre poche
Département
de la Seine-Maritime
Hôtel du Département
Quai Jean Moulin, CS 56101
76101 ROUEN CEDEX
Tel : 02 35 03 55 55