Vos services Vos élus Vos sorties
AccueilLoisirs, TourismeDécouvrir la Seine-MaritimePortraitsSéverine Nébié

Séverine Nébié

Retour

Séverine Nébié, forme olympique

Séverine Nébié, judokate burkinabé, fait partie des sportifs boursiers soutenus et accompagnés par "Solidarité Olympique" et le Département de Seine-Maritime.

Entraînements. Il n'y aura pas de deuxième chance ! À 28 ans, Séverine Nébié sait qu'elle n'aura pas le droit à une séance de rattrapage pour atteindre le Nirvana des sportifs de haut niveau : se qualifier pour les J.O. et décrocher une médaille à Londres en 2012. Elle se souvient aussi qu'elle n'était pas passée loin du rêve en 2008 mais une vilaine blessure à quelques mois du grand rendez-vous l'avait obligé à rester au vestiaire. « Difficile à avaler sur le coup mais, en 2009, j'ai retrouvé la confiance en décrochant une troisième place aux championnats d'Afrique », rappelle-t-elle.
Depuis décembre 2010, Séverine est à Petit-Couronne pour s'entraîner au centre régional jeunesse et sports grâce au programme “Solidarité Olympique” et en profitant des infrastructures sportives de Seine-Maritime. Pour cette championne de judo du Burkina Faso, les jours passent et se ressemblent entre séances d'entraînement, préparation physique en salle et récupération. Deux ans pour aller au bout de son rêve et jusqu'à 18 heures par semaine à suer sur les tatamis. Des heures entières à répéter les prises, les enchaînements, les combats.
Une préparation assidue à laquelle elle associe la pratique d'autres arts martiaux comme le ju-jitsu « qui complètent bien ma formation et m'ouvrent d'autres horizons ».


Voyages. Autant d'atouts que Séverine Nébié va devoir exploiter très rapidement puisqu'avant les Jeux Olympiques de nombreux grands rendez-vous l'attendent et qui doivent lui permettre d'engranger des points pour décrocher sa qualification. En février, il y aura en particulier le Tournoi de Paris où la concurrence sera très relevée. Deux mois plus tard, les championnats d'Afrique qui ont une importance toute particulière pour Séverine. Et jusqu'en août, de nombreux grands tournois internationaux vont faire voyager l'athlète entre Rio, Moscou, Miami et São Paulo pour finir par les championnats du monde en août. Une année extrêmement chargée en perspective mais qui devrait laisser à Séverine le temps de faire son nid en Seine-Maritime et de s'y sentir chez elle en tissant des liens avec d'autres athlètes partageant les mêmes ambitions.