Actualités Pour vous +servir Plan hiver : faire face aux intempéries
Plan hiver : faire face aux intempéries

Plan hiver : faire face aux intempéries

L'humour et l'humain au salon des artistes normands

Publié : Il y a 2 mois
Les créations d'Olivier Mallemouche, l'invité d'honneur
Les créations d'Olivier Mallemouche, l'invité d'honneur ©L.Geffroy
L’Hôtel du Département accueille jusqu’au 24 novembre une centaine d’artistes pour le salon de Rouen, dont un souffleur de verre, un sculpteur sur carton et un jeune originaire du Bangladesh.
 
Peintures ou sculptures, les œuvres d’une centaine d’exposants normands sont à découvrir dans les locaux de l'Hôtel du Département à Rouen jusqu’au 24 novembre, dans le grand et le petit salons. Une fois n’est pas coutume, l’invité d’honneur cette année est un artiste extérieur à la région, Olivier Mallemouche, un souffleur de verre originaire du Lot, mais qui est néanmoins un habitué de la vallée de la Bresle, en Seine-Maritime. Le travail du verre y est présent depuis le XVe siècle et de nombreuses expositions artistiques s’y tiennent régulièrement, donnant l’occasion à ce talent de montrer son savoir-faire.
 
Enfer ou paradis
 
« Quand vous vous arrêtez à Bretenoux (46) devant un hangar impersonnel signalant un souffleur de verre, vous ne vous attendez pas à entrer dans la maison d’un sorcier. Vous êtes accueillis par le bruit du feu et le reflet de couleurs sur lesquelles un soleil ardent se reflète. Il faut un moment pour revenir du trouble qui vous envahit : est-ce l’enfer ou le paradis ? Tout autour de vous accroche la lumière, des bleus intenses ou plus doux, des rouges profonds ou plus légers et des jaunes lumineux font chanter des formes originales et spectaculaires. Des guerriers Massaïs, aux flacons japonisants aussi grandioses que des samouraïs, tout est un enchantement », relate Anne-Marie Bapaume-Savalle, présidente de la société des artistes normands dans le catalogue de l’exposition rouennaise.

De notoriété internationale, Olivier Mallemouche est une figure de l’art contemporain dans son domaine. Son style, étonnant, puise dans les arts premiers, la calligraphie et les différentes cultures. L’humain est au cœur de ses créations. Passionné par le verre depuis l’âge de 8 ans, après avoir travaillé pour les arts de la table, il s’est rapidement tourné vers des pièces de décoration plus monumentales. Il excelle dans le traitement des couleurs. Pour cela, il utilise la technique du décor intercalaire. Sa touche contemporaine se découvre dans les couches successives de ses œuvres où il intercale des dessins, visages, calligraphies ou représentations abstraites sur fond de feuille d’or ou d’argent. Le maître verrier réalise chaque pièce unique ou en petite série à l’instinct, sans croquis préalable.
 
Jeanne d’Arc selon Jean-Pierre Lemaire
 
Les autres artistes du salon s’avèrent tout aussi remarquables par leur diversité de styles et de techniques. Toutes les tendances sont représentées : l’impressionnisme, le fauvisme, le cubisme, l’abstraction… Un hommage spécial est rendu cette année à Jean-Pierre Lemaire, ancien président décédé en 2021, avec l’exposition de sa série de toiles sur Jeanne d’Arc, don de son épouse Christiane Lemaire au Département de la Seine-Maritime. Les œuvres du peintre rouennais pointilliste s’inspirent des enluminures, et son humour tranche avec l’histoire de la Pucelle telle qu’elle est en général relatée. Un autre hommage est rendu à Gérard Hauduc, spécialiste du trompe-l’œil, un homme charmant qui a beaucoup donné pour l’association, lui aussi maniant l’humour avec talent.

Lors du vernissage le 5 novembre, trois prix ont été décernés. Le prix du Salon revient à la Rouennaise Dorothée Cratère, par ailleurs restauratrice de tableaux. Ses toiles sont très originales, à base de collages, et présentent des visages humains emplis d’émotion. Le prix de la peinture est pour un jeune artiste promis à un avenir certain, Paul Ragib. Il est originaire du Bangladesh, habite à Saint-Jacques-sur-Darnétal et c’est sa troisième participation au salon de Rouen. Il devient donc sociétaire des artistes normands. Ses peintures sont très expressives et colorées. Enfin le prix de la sculpture a été décerné à Jacques Vautier, pour ses œuvres en carton, les visages d’un homme et d’une femme, très inattendus.  A noter que la prochaine édition aura lieu plus tôt dans l’année, puisqu’elle se tiendra pendant l’Armada de Rouen, en juin 2023.
 
En pratique : du lundi au samedi jusqu’au 24 novembre à l’Hôtel du Département, quai Jean-Moulin à Rouen, de 10h à 17h. Entrée libre.
 

La série de Jean-Pierre Lemaire sur Jeanne d'Arc