Actualités Pour vous +servir Seine-MariTEAM76
Seine-MariTEAM76

Seine-MariTEAM76

La Grange Saint-Etienne, le choix de la transformation à la ferme

Publié : Il y a 4 mois
Hubert et Paul Bouley
Hubert et Paul Bouley ©Nicolas Bram
Entre un monde de plus en plus urbanisé, et un métier, l’agriculture, devenu plus complexe, le fossé s’est creusé. Durant neuf jours, le Département s’est installé au Salon International de l’Agriculture à Paris et en a profité pour faire découvrir le quotidien de ceux qui, chaque jour, réinventent le travail de la terre. Aujourd’hui, reportage à la ferme de la Grange Saint-Etienne, où la famille Bouley a entrepris de diversifier son activité agricole en produisant sur place une gamme élargie d’huiles, de farines et de pâtes.

Implantée à Martin-Église, charmant village au sud de Dieppe niché en lisière de la forêt domaniale d’Arques, la ferme de la Grange Saint-Etienne a entamé sa mue il y a maintenant deux ans en se lançant dans la fabrication et la commercialisation en circuit court d’huile, de farine et de pâtes. Une diversification d’activité dans laquelle la famille Bouley s’est progressivement et méthodiquement engagée. « A la fin de l’année 2021, nous avons fait le choix d’abandonner notre activité laitière, qui n’était plus assez rentable. Avec mon épouse Joëlle et mon fils aîné Paul, nous avons réfléchi aux nouveaux débouchés que pouvaient offrir nos cultures. Pour cela, nous avons pris le temps de visiter partout en France une vingtaine d’exploitations transformant sur place du blé ou des oléagineux », explique Hubert Bouley.

Une fois son choix arrêté, la famille d’agriculteurs a apporté d’importantes modifications à son exploitation de 600 hectares. Du lin, du colza et du tournesol ont été plantés pour la fabrication de l’huile, du blé tendre et du sarrasin pour la farine, du blé dur pour les pâtes. Un hangar de 2 500 m², anciennement utilisé pour accueillir les vaches laitières, a été totalement réhabilité. 300 m² sont dédiés à l’activité de transformation. « Le reste du bâtiment sert à stocker une bonne partie de la production d’été », précise Hubert Bouley.

La famille Bouley a dû investir dans du matériel nécessaire à sa nouvelle activité. La trieuse et la brosse à grains ont été en partie financées par le dispositif d’aide à l’acquisition de petits équipements du Département de la Seine-Maritime. Presse à huile, moulin de type « Astrié », machine à pâtes, séchoir, embouteilleuse, ensacheuse… autant de machines permettant à la ferme d’être autonome à toutes les étapes du processus de fabrication.

Les produits transformés sont commercialisés en circuit court dans des magasins de producteurs, des moyennes surfaces, des boulangeries et des distributeurs automatiques de produits locaux de la région dieppoise. Des visites à la ferme sont régulièrement proposées aux particuliers, associations et groupes scolaires. « Le contact avec le public, c’est quelque chose d’important pour moi. Cela permet d’échanger, de parler de notre métier d’agriculteur », confie Hubert Bouley. C’est dans cet esprit de partage et de pédagogie que la famille d’agriculteurs s’est rendue cette année au Salon International de l’Agriculture.