Actualités Pour vous +servir Covid-19 : Point de situation
Covid-19 : Point de situation

Covid-19 : Point de situation

Mon Panier 76 : la ferme de la Quesne

Publié : Il y a 13 jours

Chaque vendredi, zoom sur l'une des exploitations de la Seine-Maritime présente sur le site Mon Panier 76, une plateforme élaborée par le Département qui permet d’identifier et de localiser producteurs et points de vente de produits locaux. Cette semaine, c’est au tour de la ferme de la Quesne, située à Bois-Héroult, près de Buchy.

Si la Seine-Maritime regorge de richesses naturelles, il lui manque néanmoins des montagnes. Cela présente d’abord un avantage certain : le taux de fractures consécutives à des chutes en ski sont infimes. Mais il faut bien le concéder, cette absence implique également un déplorable inconvénient : le taux de fromage montagnard est lui aussi statistiquement sinistré.

Heureusement, la Ferme de la Quesne est là pour pallier ce cruel déficit, et c’est Clément Gogol, un des deux associés à la tête de la structure, qui explique le travail accompli au quotidien. « Stéphane – qui a repris l’affaire familiale il y a plus de 30 ans – et moi sommes éleveurs de vaches laitières. Nous valorisons artisanalement la production d’un lait entier et cru via des recettes de fromages entièrement réalisés et affinés sur place ».

Dans le Pays de Bray réside une star que l’on ne présente plus : le Neufchâtel. Mais ici, point de cœur crémeux. « On recherchait un type de fabrication fromagère avec moins d’astreintes que le Neufchâtel. On a alors eu l’idée de créer une tomme, dont la meule affine plus de 5 mois. Nous faisons aussi du fromage à raclette et cette originalité éveille la curiosité de nombreuses personnes ! ».

Convertie en agriculture biologique en 1997, la ferme comporte 90 vaches vaquant à leurs occupations sur 95 hectares de surface. « Grâce à elles, nous produisons environ 30 à 40 tommes par jour. Nous proposons aussi des colis de viande issue de notre élevage et des plats cuisinés en partenariat avec un traiteur. On peut citer en exemples des recettes de montagne comme l’aligot ou la tartiflette ».

La crise sanitaire est violente envers les exploitants agricoles mais elle n’empêche pas Clément et Stéphane d’entretenir des projets pour l’avenir. Élaborer de nouveaux fromages bien sûr mais aussi parvenir à l’autosuffisance énergétique et agir au maximum en faveur du circuit court. Tous ces efforts devant améliorer le fonctionnement de la ferme mais aussi servir une noble cause : montrer au plus grand nombre qu’il n’y a pas de saison pour apprécier une raclette !

La ferme de la Quesne sur le site Mon Panier 76

Et en bonus vidéo, une recette de pizza au Saint-Bray !