Actualités Pour vous +servir Covid-19 : Point de situation
COVID-19 : point de situation
Covid-19 : Point de situation

Covid-19 : Point de situation

« Déchiffrer des lettres » : l'épizootie

Publié : Il y a 1 mois
©CD 76

Nouvelle rubrique sur seinemaritime.fr, « Déchiffrer des lettres » décrypte un mot, un acronyme ou une expression. Aujourd’hui, c’est le terme « épizootie » qui est explicité.

Signifiant une épidémie animale, l’épizootie est apparue au grand public lors de la crise de la vache folle, qui a débuté au Royaume-Uni en 1986. Ce mot est ensuite revenu dans les médias en 2003 avec le virus H5N1, une grippe aviaire touchant des oiseaux d’espèces diverses.

Pour comprendre une épizootie, il faut d’abord savoir comment elle procède. Tout d’abord, ses victimes sont un grand nombre d’animaux d'une même espèce ou d’espèces différentes. Elles sont touchées par la maladie de manière simultanée ou en plusieurs vagues. Quant aux maladies animales à l’origine des épizooties, elles sont aujourd’hui divisées en deux catégories : celles réputées contagieuses (MRC) – comme la fièvre aphteuse ou la peste équine par exemple - et celles à déclaration obligatoire (MDO), comme la salmonellose porcine. Dans le premier cas, le classement de la maladie est défini par son impact sur la santé publique, l’élevage ou le commerce international. Invariablement, ce type de maladie entraîne des interventions de services de l’État en charge de la protection des populations. Dans le second cas, les MDO ne justifient pas des mesures de police sanitaire mais plutôt un dispositif de veille épidémiologique sur l’ensemble du territoire.

Ces épizooties sont des sujets bien connus par le personnel du Laboratoire Départemental d’Analyses 76 (LDA). Portée par le Département, la structure basée à Rouen assure plusieurs missions : veille de la sécurité sanitaire de denrées alimentaires, contrôle de la qualité de l’eau et de l’air, et suivi de la santé animale. Le laboratoire compte ainsi une cinquantaine d'employés aux profils variés : scientifiques, analystes, qualiticiens, agents administratifs, techniques et de collecte. Les usagers qui font appel à ses compétences sont eux aussi nombreux : administrations, collectivités locales, structures intercommunales, producteurs fermiers, artisans, commerçants et industriels.

Pour plus d’informations, le site internet du Laboratoire Départemental d’Analyses 76 est à cette adresse 

En vidéo : un exemple d’analyse d’hygiène alimentaire réalisé par le LDA 76 : les coquillages