Actualités Pour vous +servir Seine-MariTEAM76
RECHERCHER


Préambule LISTING DES PARCOURS Citoyenneté Lutte contre les discriminations Education à la citoyenneté Education aux médias Devoir de mémoire Coopération et solidarité internationale Environnement Développement durable Sciences de la vie et de la terre Biodiversité Culture Architecture Arts du cirque - Magie Arts plastiques - Arts visuels Culture scientifique Danse Littérature Musique Patrimoine Théâtre Découverte des métiers Découverte des métiers Immersion linguistique Immersion linguistique Lieux de diffusion - Festivals Lieux de diffusion - Festivals Autres dispositifs Autres dispositifs Mode d'emploi AJOUTER UN PARCOURS

Guide du CRED76

L'évaporé.e

Arts plastiques - Arts visuels

3e
Rémusat (Compagnie)
NOUVEAU
3240.00
26 h
©

Description

« Une personne n’est pas, comme j’avais cru, claire et immobile devant nous (…) mais une ombre où nous ne pouvons jamais pénétrer, pour laquelle il n’existe pas de connaissance directe, au sujet de quoi nous nous faisons des croyances nombreuses à l’aide de parole et même d’actions, lesquelles les unes et les autres ne nous donnent que des renseignements insuffisants et d’ailleurs contradictoires, une ombre où nous pouvons tout à tour imaginer avec autant de vraisemblance que brillent la haine et l’amour »
 Marcel Proust Le côté de Guermantes 1920. 
 
Connait-on vraiment quelqu’un.e? 
Quelqu’un a disparu du jour au lendemain. Une personne s’est évaporée dans la nature. 
Qui était-elle? 
L’idée de de cet atelier est d’amener les élèves à nous faire le portrait de cette personne qui a disparu à travers trois marches, d’ateliers d’écriture et de dessins. 
Peut-être que ce qu’on croit savoir sur quelqu’un est très loin de ce qu’il y a à l’intérieur et que l’Autre restera toujours un mystère. 

DÉROULEMENT
Etape 1 : Les marches
Proposer aux élèves de converser pendant une marche. Nous faisons le pari que l’imaginaire et le rapport à la parole sont altérés et différents quand la parole nait au grand air et que le corps est en mouvement. 

- Dans un premier temps, nous souhaitons inviter les élèves lors d’une « marche » d’orientation à converser sur le thème de la fugue. (les participants s’enregistreront)
Les intervenantes prendront le relai et inventerons grâce aux témoignages des élèves, le fait divers relatant la disparition.
 - Lors d’une deuxième marche, chaque groupe découvrira cet article et devra choisir à l’issue de la marche le témoin qui prendra la parole lors des ateliers des écritures. 
 - Pendant la troisième marche, chaque groupe découvrira des questions singulières sur chaque témoin choisi, préparées en amont par les intervenantes. 
Cette dernière marche permettra à chaque groupe de mettre son imagination en activité sur la personnalité de ce témoin en marchant au grand air. 

Etape 2 : Les Visages, première trace de l’Altérité.
 - Réalisation du portrait de chaque témoin. (Dessin)
 Lors d’ateliers de dessin, chaque groupe, dessinera le visage de chaque témoin. Il s’agira de proposer aux élèves de dessiner à plusieurs mains. D’imaginer un visage à ces témoins et d’obtenir ainsi une galeries de portraits. 
 
Etape 3 : Le rapport du dessin et de la parole. Le visage parle. 

- « La dernière fois que je  l’ai vu.e »
 Lors d’ateliers d’écriture, chaque groupe imaginera par écrit la dernière fois que le témoin qu’il a choisi a vu l’évaporé.e et le lien qu’il ou elle a avec.
 A l’issue de ce travail à la table, nous mettrons en voix chaque texte en vue de la restitution. 
 Ce travail d’écriture racontera ce que chaque témoin sait de l’évaporé.e. De ce que chaque personne connait ou pense connaitre d’elle. Nous insisterons sur la singularité de parole de chaque témoin. Nous essayerons de restituer à l’écrit l’oralité de chaque témoignage. 
 - Les paysages intérieurs de l’Evaporé.e (Dessin). 
Du connu à l’inconnu.
Réalisation des paysages intérieurs de celle ou celui qui s’est évaporé.e. 
A travers les ateliers l’écriture, les participant.es auront imaginé la partie immergée de l’évaporé.e. Cette nouvelle étape permettra d’explorer l’inconscient de celui ou celle qui a disparu. Une manière de faire son portrait à travers ses rêves, ses secrets, ses obsessions. 
 
Etape 4 : Restitution.
Nous réaliserons une fresque exposée où alterneront les portraits, les paysages intérieurs , exposition lors de laquelle chaque groupe donnera à entendre son témoignage. 
 Ce sera le moment de découvrir le portrait de l ‘évaporé.e réalisé par  la dessinatrice Zélie Doffémont. Ce portrait sera réalisé en dehors de ces ateliers. Passage de relai entre l’imaginaire des participant.es et celui de la dessinatrice. 
 Nous réaliserons, en parallèle de cette restitution, un poster avec dedans les portraits et les textes réalisés. Chaque participant.e pourra repartir avec, une manière de laisser une trace de notre travail partagé.
 
VOLUME HORAIRE DU PARCOURS ET BUDGET GLOBAL:
Deux options sont possibles, une version longue ou une version allégée (en fonction du temps possible pour le collège et le budget)
Version allégée: 26h / 3240€
Version longue : 45h / 9450 € + 1000€ réalisation Portrait Zélie Doffrémont (en pption).
Ce projet s'adapte donc vraiment en fonction des possibilités, et est modulable. Il s'agit de le définir sur mesure avec le collège.

 

Nombre d'élèves : 30

Contact

Aurélie EDELINE / 06 88 89 02 66
cie.remusat@gmail.com

Adresse :
6 rue Achile Flaubert
76000  Rouen

Mise à jour : Il y a 9 mois Modifier la fiche