Actualités Pour vous +servir Seine-MariTEAM76
RECHERCHER


Préambule LISTING DES PARCOURS Citoyenneté Lutte contre les discriminations Education à la citoyenneté Education aux médias Devoir de mémoire Coopération et solidarité internationale Environnement Développement durable Sciences de la vie et de la terre Biodiversité Culture Architecture Arts du cirque - Magie Arts plastiques - Arts visuels Culture scientifique Danse Littérature Musique Patrimoine Théâtre Découverte des métiers Découverte des métiers Immersion linguistique Immersion linguistique Lieux de diffusion - Festivals Lieux de diffusion - Festivals Autres dispositifs Autres dispositifs Mode d'emploi AJOUTER UN PARCOURS

Guide du CRED76

Victor Hugo: l’homme qui murmurait à l’oreille de la jeunesse

Théâtre

4e 3e
Théâtre du Château d'Eu
NOUVEAU
1500.00
3.30 h
©

Description

Le Théâtre du Château s’associe à la compagnie Une chambre à soi pour proposer un parcours comprenant une représentation du spectacle suivie d’un temps de débat avec les artistes et de pratique artistique sur le thème de l’éloquence. Le parcours est à destination des élèves de la 4ème à la 3ème.
  
1. Présentation du spectacle,  Et l’on voit de le flamme aux yeux des jeunes gens - 1h

Victor Hugo est l'écrivain le plus fondamentalement connu, c'est une évidence. Nous avons toutes et tous étudié au moins une de ses pièces de théâtre en collège. Tout le monde a déjà entendu parler de "Notre Dame de Paris" et de Quasimodo ou des "Misérables" et de Jean Valjean.
En plus d’être un romancier célèbre, c’est un poète, un dramaturge, un philosophe, un historien, un homme politique et surtout un révolutionnaire.
Oui, Hugo espérait le progrès social, il croyait en l’élévation des hommes par l’éducation et l’équité, il était obsédé par la défense de la liberté et la passion de lutter contre l’injustice sociale. Jusqu’au bout, il sera de tous les combats. Sa phrase : ''je suis une conscience'' ; peut, en effet, résumer toute son oeuvre et toute sa vie.

Et c’est bien de cela qu’il s’agit. De cette conscience qu’on acquiert au fil des ans et qui définit l’homme qu’on sera. La conscience de soi. De l’autre. Et du monde entier.
Hugo aimait la jeunesse, porteuse de tous les espoirs. Il a écrit pour elle, s’est battu pour elle. Il croyait en cette force jaillissante, passionnée, à l’orée de tout, à ces êtres qui ne renoncent pas.''Non, non, ce n’est pas la fin, tout n’est pas dit''. Cette jeunesse est toujours la même. Bien qu’empêchée, et perdue dans une société féroce qui la malmène, elle est là, foisonnante, généreuse, tout aussi en quête comme lui ''de tout détruire, pour qu’advienne un monde nouveau'', Comme lui, jusqu’à son dernier souffle, elle possède une vitalité extraordinaire. Elle est, comme il le dit de lui-même, cette ''force qui va'', que rien n’arrête.
Hugo, c’est la jeunesse sublimée.

Pour ce faire, pas de scène, pas d’estrade, pas de quatrième mur. Un espace commun pour une parole unique : leur salle de classe. Le seul décor, c’est le verbe. Surhumain. Hugo pouvait tout faire avec les mots ; les mots dits dans le blanc des yeux, comme des flèches qui touchent au coeur. Juste cette parole incandescente, lumineuse, qui s’adresse avec simplicité au coeur des gens.
Cette parole, multiple, infinie est plus que jamais nécessaire, indispensable. Et qui, mieux que la jeunesse peut la recevoir et la porter ? Qui mieux qu’elle peut traduire l’idéalisme, l’espoir, l’utopie hugolienne ?
Lire les Misérables, c’est apprendre à vivre, lire ses poèmes, son théâtre c’est explorer son langage et sa beauté. Lire ses discours, ses ''choses vues'' c'est développer son esprit critique, acquérir un vrai regard sur le monde. Le poète à ''charge d’âme'' disait-il.
La compagnie propose donc d'explorer avec les élèves cette œuvre titanesque, ce génie littéraire protéiforme et de débattre avec eux, sur des textes essentiels, fondateurs, qui construiront leur conscience humaine, civique.
 
2. Débat avec l’équipe artistique : 30 minutes
Débat d’une demi heure avec les comédiens à l’issue de la représentation avec les 2 classes.
 
 3. Pratique de l’éloquence : 2 heures  
Les élèves auront préalablement choisi des textes de Victor Hugo avec leurs enseignants (tirés d’une œuvre ou de plusieurs). Ils seront initiés à l’éloquence et pourront intervenir, à la manière de Victor Hugo à l’assemblée nationale , sur des sujets d’actualité, tels que la précarité, la solidarité, la lutte, notre rapport au vivant en lien avec des textes étudiés.

Objectifs du parcours 
- développer son esprit critique
- acquérir un vrai regard sur le monde
- intervenir à l’oral
 
INTERVENTIONS (durée totale 3 heures 30)
- représentation : 1h
- débat : 30 minutes avec les deux classes
- pratique sur le thème de l’éloquence: 2h par classe
Durée totale : 3 heures 30 par classe pour 2 classes

NOMBRE D'ÉLÈVES CONCERNÉS : 60 (2 classes)
Spectacle : max 30 personnes par classe
Nombre maximal d’élèves par intervenant : 30 personnes

INTERVENANTS
Hélène FRANCISCI et Florent HOUDU

COUT GLOBAL
1500 € hors frais de déplacement et de repas
 

Nombre d'élèves : 60
Lieu(x) de sortie(s) : les ateliers se déroulent au sein de l’établissement scolaire. La représentation peut se jouer dans une grande salle de l’établissement ou dans une salle communale.

Contact

Théâtre du Château d’Eu / 02 35 50 20 97
administration@theatreduchateau.fr - www.theatreduchateau.fr

Adresse :
Place Isabelle d’Orléans et Bragance
76260  EU

Mise à jour : Il y a 11 mois Modifier la fiche