Vos services Vos élus Vos sorties
AccueilActualités

Quand la musique est bonne, elle est récompensée !

Retour
La 44e cérémonie des César qui s’est déroulée vendredi 22 février, a récompensé les Rouennais Vincent Blanchard et Romain Greffe, du groupe Joad, avec le César de la meilleure musique originale pour le film “Guy“.
Publié : Il y a 22 jours
Il y a quelques mois, nous avions rencontré Vincent Blanchard pour réaliser un portrait. Il avait écrit avec son complice Romain Greffe, la musique du  film “Guy“ et la musique de la carte de vœux du Département de la Seine-Maritime. Pour le film qui traite d’un vieux chanteur, gloire d’antan sur le retour, il lui fallait 10 chansons. « Alex Lutz avait besoin de tubes datés. Alors Romain Greffe et moi,  on a fait du yéyé, de la country, de la pop kitsch ». Le résultat a été probant comme l’attestent non seulement les récentes nominations au Prix Lumière de la presse internationale dans la catégorie Meilleure Musique de Film et le César de la meilleure musique originale. Envisager des récompenses pour une B.O en forme de kaléidoscope musical est cocasse pour ce fan d’AC/DC, de Brel et de Springsteen. C’est d’ailleurs à ce dernier qu’il doit son nom de scène. « Joad, ça renvoie à une de ses chansons, et c’est aussi le héros des Raisins de la Colère, de Steinbeck ». Un roman engagé et qui résonne en Vincent, pour qui les sujets sociaux et l’infini de la bêtise humaine constituent un terreau fertile quant à l’écriture, parfois laborieuse, de ses chansons. « Chanter en Français pour du rock c’est compliqué. Mais après 2 semaines à galérer, ça va mieux.  Et puis je ne suis pas vraiment un artiste, plutôt un artisan de la musique ». John Lennon a dit un jour que le rock français était comme du vin anglais. Pour Joad, c’est plutôt un cocktail complexe, aux riffs et aux rimes subtils.

Le site officiel de Joad

Retrouver la réaction de Vincent Blanchard et de Romain Greffe juste après la remise du César