Vos services Vos élus Vos sorties
AccueilActualités

Juliobona la cité antique sur Seine s’invite au Louvre

Retour
Le 30 novembre au Louvre s’est tenue la signature d’une convention de partenariat entre le prestigieux musée et plusieurs institutions du département, dont le Conseil Départemental. Objectif de cette alliance : valoriser le patrimoine gallo-romain de Lillebonne.
Publié : Il y a 16 jours
C’est un projet ambitieux et qui fait l’unanimité : celui de la valorisation du patrimoine gallo-romain de Lillebonne. Nommé « Juliobona, la cité antique sur la Seine », il s’inscrit dans le cadre du Contrat de Territoire de Caux Seine Agglo 2018-2021. Un contrat signé le 15 novembre dernier à Lillebonne entre le Département, la Région et la Communauté d’agglomération Caux Vallée de Seine.
 
Les réalisations en vues du projet sont nombreuses : reconstitution d’une villa d’époque, réaménagement du théâtre antique, parcours thématique dans la ville. Pour y parvenir, une multitude de forces vives joignent leurs forces. La plupart sont locales mais on y trouve aussi l’illustre musée parisien du Louvre. Ainsi, le 30 novembre dernier a vu la signature d’une convention de partenariat officialisant l’association entre tous les acteurs.
 
À cette occasion étaient présents les représentants de la Communauté d’agglomération Caux Vallée de Seine (le pilote du projet), de la commune de Lillebonne, de la Métropole Rouen Normandie, de la Région Normandie, de la communauté d’agglomération havraise et du Département de la Seine-Maritime (propriétaire du théâtre antique depuis 1818) en la personne de son président, Pascal Martin.
 
En ce qui concerne les principaux termes du partenariat, ils portent sur trois facteurs. La recherche et la collaboration scientifique, la valorisation des collections et du patrimoine des différents sites de l’Axe Seine, l’échange de compétences entre partenaires. Quand on sait que le Louvre est le musée le plus visité de la planète et qu’il bat cette année son record de fréquentation avec 10 millions de visiteurs, nul doute que les travaux et les découvertes ayant trait au patrimoine de la Seine-Maritime qui y seront exposés trouveront quantité d’échos à travers le monde entier.